Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Campus

Tour du monde des ingénieurs made in France : en Chine, l’expérience paie

Christophe Bys , , , ,

Publié le , mis à jour le 22/12/2014 À 14H27

Cet hiver, L'Usine Nouvelle vous propose un petit tour du monde des points de chute préférés des 117 000 ingénieurs made in France partis à l'étranger. Première étape : la Chine.

Tour du monde des ingénieurs made in France : en Chine, l’expérience paie
Michelin, en Chine
© Michelin

Si la Chine fait toujours rêver les jeunes ingénieurs, ils doivent s’armer de patience. En effet, le gouvernement chinois a durci ses exigences. Pour obtenir un visa de travail, une expérience professionnelle de deux à trois ans est requise. "La phase où être étranger était en soi une qualité est terminée", explique Michel Grenié, enseignant à l’université de Beijing (BLCU) après avoir travaillé pour deux écoles françaises d’ingénieurs présentes en Chine. De plus en plus, le géant de l’Asie veut conquérir des marchés extérieurs. Avoir une connaissance en internationalisation ou en développement de réseaux commerciaux en Afrique ou en Amérique du Sud est le type de compétence recherché. Autres métiers appréciés : ceux qui visent l’amélioration de la productivité.

 

Retrouvez aussi notre dossier spécial GUIDE DE L'INGÉNIEUR 2014 : QUARANTE-CINQ MÉTIERS PASSÉS AU CRIBLE

 


"De façon générale, il faut des gens orientés vers la résolution de problèmes qui acceptent de mettre la main à la pâte", poursuit Michel Grenié. La connaissance du mandarin est un atout clé. "Dans l’entreprise chinoise où j’ai commencé, on m’a plutôt fait confiance", explique Stéphane Ly qui travaille désormais chez Faurecia à Shanghai. Pour bien s’intégrer, il conseille de soigner son réseau, un outil stratégique dans un pays où les relations informelles restent importantes. Deux bémols pour les candidats au départ : Shanghai et Pékin ne font pas toute la Chine industrielle et les entreprises s’installent de plus en plus loin de ces grands centres urbains. Enfin, pour ceux qui ont des enfants en bas âge, les métropoles chinoises sont très polluées...

 

Découvrez notre classement des écoles d'ingénieurs 2014

Christophe Bys

Réagir à cet article

Usine Nouvelle N°3401HSING

Vous lisez un article de l’usine nouvelle N°3401HSING

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2014 de L’Usine Nouvelle
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les thèmes de L'Usine Campus


Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle