Tour de France: La gendarmerie lance un appel à témoin après la chute du peloton

PARIS (Reuters) - La gendarmerie du Finistère a lancé un appel à témoin après la chute samedi du peloton du Tour de France provoquée par une pancarte brandie par une spectatrice.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Tour de France: La gendarmerie lance un appel à témoin après la chute du peloton
La gendarmerie du Finistère a lancé un appel à témoin après la chute samedi du peloton du Tour de France. /Photo prise le 26 juin 2021/REUTERS/Anne-Christine Poujoulat

La gendarmerie a indiqué qu'une enquête judiciaire pour "blessures involontaires" avait été ouverte suite à l'accident survenu lors de la première étape bretonne du Tour, étape remportée par le Français Julian Alaphilippe.

"Une enquête judiciaire est ouverte pour "blessures involontaires avec incapacité n'excédant pas 3 mois par violation manifestement délibérée d'une obligation de sécurité ou de prudence", a fait savoir samedi soir la gendarmerie du Finistère sur Twitter.

Les gendarmes ont indiqué que la spectatrice avait quitté les lieux de l'accident avant l'arrivée des enquêteurs.

Les organisateurs du Tour, Amaury Sport Organisation, ont indiqué à Reuters avoir porté plainte.

Le coureur allemand Tony Martin a percuté samedi une pancarte sur laquelle était écrit "Allez Opi-Omi" ("Allez grand-mère", dans un mélange de français et d'allemand), provoquant la chute de dizaines de coureurs.

Une seconde chute du peloton s'est aussi produite peu avant l'arrivée, faisant plusieurs blessés parmi les sportifs.

Le Tour s'achèvera le 18 juillet sur l'avenue des Champs-Elysées à Paris.

(Reportage Matthieu Protard)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS