Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Toujours pas d’accord européen sur le glyphosate

Hermine Donceel ,

Publié le

Les experts des Etats membres réunis à Bruxelles ce 9 novembre au sein d’un comité technique ne sont pas parvenus à s’accorder sur le futur du glyphosate sur le territoire européen.

Toujours pas d’accord européen sur le glyphosate © Euronext

Rejoignant la position du Parlement européen, la Commission européenne avait mis sur la table ce jeudi 9 novembre une nouvelle proposition réduisant la période de renouvellement de l’autorisation de cet herbicide très controversé de dix ans à cinq ans.

Quatorze États membres ont soutenu ce texte, mais la France, la Belgique, l’Italie et cinq autres états s’y sont opposés. Cinq pays dont l’Allemagne et la Pologne se sont abstenus. Pour être approuvée, la proposition doit être soutenue à la majorité qualifié - soit 15 pays au moins, réunissant minimum 65 % de la population de l’Union.

Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, s’est félicité de ce résultat: “Grâce à notre opposition le Glyphosate ne sera pas ré-autorisé pour 10 ans, ni pour 5 ans. La mobilisation pour sortir des pesticides continue !” a-t-il commenté sur con compte Twitter.

 

 

L’exécutif européen va à présent porter le dossier au comité d’appel, composé lui aussi de représentants de l’UE mais à un niveau plus élevé. Cette étape permettra aux pays européens d’organiser un second débat sur le dossier. Cependant, si aucune majorité qualifiée ne se dégage au vote, c’est la Commission qui devra trancher.

En amont du vote la Copa-Cogeca, principale association agricole européenne, avait jugé “inacceptable” la nouvelle proposition de la Commission européenne. “Le glyphosate a reçu un avis positif tant de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) que de l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA)”.

Mais Françoise Grossetête, députée européenne Les Républicains a appelé la Commission “à entendre la voix du Parlement européen qui s'est déjà prononcé… pour une ré-autorisation pour cinq ans, devant permettre d'ici-là une sortie progressive du glyphosate et le développement d’alternatives”. Une source proche du dossier a indiqué que la Commission, forte de ce soutien des du Parlement, trancherait en faveur d’une extension de cinq ans.

La députée française a aussi déploré “qu'une nouvelle fois, les États membres se soient montrés incapables de s’entendre”. Depuis mars 2016, la Commission a échoué à six reprises d’obtenir le soutien suffisant chancelleries européennes.

Les gouvernements européens “progressistes”, dont la France, peuvent de toutes manières choisir d’accélérer le processus de sortie du glyphosate pour leur territoire. L’autorisation actuelle du glyphosate expire le 15 décembre.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle