Toujours dans la spirale, Manitou perd la moitié de ses ventes

Partager

Toujours dans la spirale, Manitou perd la moitié de ses ventes

Sur les neufs premiers mois de l’année, le constructeur français d’engins de manutention tout-terrain affiche un chiffre d’affaires en chute de 50 % sur un an, à 504,5 millions d’euros. Le troisième trimestre a poursuivi la tendance baissière du premier semestre, avec - 47 % de ventes sur une année, à 146,7 millions d’euros. En Europe, le secteur de l’agriculture recule depuis cet été, alors que la construction se stabilise. Chez les concessionnaires, le déstockage touche à sa fin. Même phénomène outre-Atlantique, où les ventes de matériels dans les réseaux de distribution demeurent deux fois plus élevées que celles aux concessionnaires.

Signe encourageant pour Manitou, « le carnet de commandes représente pour la première fois en 2009 plus de trois mois de facturations », souligne le président du directoire, Jean-Christophe Giroux. Le groupe basé à Ancenis (Loire-Atlantique) estime qu’il approchera d’un point bas au quatrième trimestre, pour lequel il anticipe un chiffre d’affaires en ligne avec celui du troisième. Pour l’ensemble de l’exercice 2009, il confirme une chute des ventes de 50 %.

Face à ses sombres perspectives, Manitou poursuit ses mesures d’adaptation, autrement dit ses réductions de stocks, coûts fixes et dettes. Depuis le début de l’année, l’endettement net a diminué de 35 % ; même rythme de baisse pour les effectifs (qui ont presque fondu de 50 % depuis juin 2008).

Par ailleurs, le conseil de surveillance a approuvé le changement de structure juridique, soit l’abandon du système conseil de surveillance/directoire pour un conseil d’administration. Le projet sera soumis à l’assemblée générale extraordinaire le 17 décembre. En juin, Marcel Claude Braud (fils du fondateur de Manitou, Marcel Braud) a été remplacé à la présidence du directoire par Jean-Christophe Giroux. Ce dernier prendra la direction générale après le changement de statut (en remplacement de Bruno Fille qui a démissionné avant l’été), alors que Marcel Braud deviendra président non exécutif du conseil d’administration.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Classe virtuelle - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS