Totems

Le monde ne s'arrêtera pas de tourner, mais il ne tournera plus comme avant.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Totems
Nos yeux ébahis assistent à la fin d'une ère. Lundi, le CAC a connu sa plus forte baisse depuis la création en 1988. Des valeurs réputées solides se sont effondrées. Dans la finance, des icônes sont à bas. Oui, cette crise, qui secoue le monde, rebat les cartes. Pas seulement pour la finance. Comme après chaque bulle, le monde ne s'arrêtera pas de tourner, mais il ne tournera plus comme avant. Les supposés sur lesquels les décisions des entrepreneurs, celles de l'Etat, ont été prises depuis des années, sont à revoir. Des totems vont être mis à terre.
Retenons-en trois.

Toujours plus d'argent

Le signal a été donné voilà un an au début de la crise des subprimes. On s'y était habitué sans trop y croire. La crise financière remet l'argent au rang des ressources rares. L'assèchement du crédit angoisse patrons et gouvernants. Au-delà, ce sont des mécaniques, comme celle des LBO, qui se dérèglent. Plus prosaïquement, en France, l'application de la LME sur la réduction des délais de paiement va faire l'objet ces prochaines semaines d'une bataille. Furieuse.

Toujours plus d'emploi

Après tant d'années noires, on goûtait ce recul quasi continu du taux de chômage. Las! L'embellie n'a pas fait long feu, dans l'ensemble de l'économie et singulièrement l'industrie (notre enquête page 16) Comme toujours les territoires fragiles sont en première ligne. Comme toujours les moins qualifiés vont payer leur tribut. Que faudra-t-il pour que l'on fasse cesser ce scandale absolu qu'est chaque annés la sortie du système scolaire de 60000jeunes sans qualification ?

Toujours plus cher

Inexorable. Oui, on croyait inexorable l'envolée du prix des matières premières. On a même inventé pour cela un paradigme: nous serions dans un cycle haussier de dix à quinze ans. Les faits relativisent cette belle théorie. Métaux, pétrole, produits agricoles... avec les craintes sur la croissance et l'évaporation -aussi - des capitaux spéculatifs, tous piquent du nez. Dans l'industrie, entre donneurs d'ordres et fournisseurs, les négociations avaient été serrées pour réévaluer les prix. Pour les faire baisser, il va y avoir du sport !

Dans ce monde qui change, d'autres totems tomberont (l'euro fort, la croissance ininterrompue des pays émergents, le Grenelle...). Dans ce monde qui change, d'autres les remplaceront. Prenons garde, alors, au choix de nos idoles.

Pierre-Olivier Rouaud,
rédacteur en chef délégué
«L'Usine Nouvelle»

réagir

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS