Total voit son bénéfice reculer au 1er trimestre avec le brut

PARIS (Reuters) - Total a publié vendredi des résultats en légère baisse au titre du premier trimestre 2019, sous le coup du recul aussi bien des cours du Brent que de ceux du gaz, ce qui n'empêche pas le groupe français de confirmer une nouvelle fois sa politique de retour aux actionnaires.
Partager
Total voit son bénéfice reculer au 1er trimestre avec le brut
Total a publié vendredi des résultats en légère baisse au titre du premier trimestre 2019, sous le coup du recul aussi bien des cours du Brent que de ceux du gaz, ce qui n'empêche pas le groupe français de confirmer une nouvelle fois sa politique de retour aux actionnaires. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

La deuxième compagnie pétrolière européenne par la capitalisation boursière, derrière Royal Dutch Shell, a noté dans un communiqué que malgré le recul de 4% de son bénéfice, sa rentabilité des capitaux propres s'était maintenue à 12%.

Avec un prix du Brent qui s'est établi en moyenne à 63 dollars le baril au premier trimestre, en baisse de 6% par rapport à l'an dernier, et un prix de gaz en retrait de 11% en Europe et de 30% en Asie, le bénéfice net ajusté est revenu à 2,759 milliards de dollars sur la période, contre 2,884 milliards il y a un an alors que le consensus réalisé par Infront Data pour Reuters était de 2,773 milliards.

Il s'agit du premier recul trimestriel du groupe depuis les trois derniers mois de 2016.

La production trimestrielle d'hydrocarbures du groupe s'est établie au niveau record de 2,946 millions de barils équivalent pétrole par jour (le consensus tablait sur 2,948 millions), enregistrant une hausse de 9%.

Sur l'ensemble de l'année, Total voit la croissance de la production "dépasser les 9% (...) grâce à la montée en puissance de projets démarrés en 2018 et aux démarrages cette année de Kaombo Sul en Angola, Iara 1 au Brésil, Culzean au Royaume-Uni et Johan Sverdrup en Norvège".

Le groupe ajoute que depuis le début du deuxième trimestre 2019, le Brent évolue autour de 70 dollars le baril en raison du respect des quotas OPEP, d'une réduction de la production au Venezuela et des incertitudes en Libye.

"L'environnement reste néanmoins volatil avec une incertitude sur l'évolution de l'offre mondiale non-OPEP ainsi que sur la demande compte tenu des incertitudes sur la croissance économique mondiale", poursuit Total

"Dans ce contexte, le groupe poursuit la mise en oeuvre de sa politique de retour aux actionnaires", ajoute Total, précisant avoir augmenté son premier acompte sur dividende de 3,1% à 0,66 euro par action et racheté au cours des trois premiers mois de l'année pour 350 millions d'euros de ses propres actions.

Le groupe a réaffirmé son intention d'augmenter le dividende de 3,1% en 2019, en ligne avec son objectif de hausse de 10% sur 2018-2020, et de racheter 1,5 milliard de dollars d'actions cette année (comme en 2018), dans un environnement à 60 dollars le baril, conformément à son programme de 5 milliards sur la même période.

(Service Entreprises)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Inspecteur Equipements sous Pression en Service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 22/11/2022 - CDI - Saint-Paul-Trois-Châteaux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

62 - Boulogne-sur-Mer

Démolition de bâtiments et de hangars à Capécure - Port de Commerce

DATE DE REPONSE 26/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS