Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Total voit son bénéfice reculer au 1er trimestre avec le brut

Publié le

PARIS (Reuters) - Total a publié vendredi des résultats en légère baisse au titre du premier trimestre 2019, sous le coup du recul aussi bien des cours du Brent que de ceux du gaz, ce qui n'empêche pas le groupe français de confirmer une nouvelle fois sa politique de retour aux actionnaires.

Total voit son bénéfice reculer au 1er trimestre avec le brut
Total a publié vendredi des résultats en légère baisse au titre du premier trimestre 2019, sous le coup du recul aussi bien des cours du Brent que de ceux du gaz, ce qui n'empêche pas le groupe français de confirmer une nouvelle fois sa politique de retour aux actionnaires. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau
© CHARLES PLATIAU

La deuxième compagnie pétrolière européenne par la capitalisation boursière, derrière Royal Dutch Shell, a noté dans un communiqué que malgré le recul de 4% de son bénéfice, sa rentabilité des capitaux propres s'était maintenue à 12%.

Avec un prix du Brent qui s'est établi en moyenne à 63 dollars le baril au premier trimestre, en baisse de 6% par rapport à l'an dernier, et un prix de gaz en retrait de 11% en Europe et de 30% en Asie, le bénéfice net ajusté est revenu à 2,759 milliards de dollars sur la période, contre 2,884 milliards il y a un an alors que le consensus réalisé par Infront Data pour Reuters était de 2,773 milliards.

Il s'agit du premier recul trimestriel du groupe depuis les trois derniers mois de 2016.

La production trimestrielle d'hydrocarbures du groupe s'est établie au niveau record de 2,946 millions de barils équivalent pétrole par jour (le consensus tablait sur 2,948 millions), enregistrant une hausse de 9%.

Sur l'ensemble de l'année, Total voit la croissance de la production "dépasser les 9% (...) grâce à la montée en puissance de projets démarrés en 2018 et aux démarrages cette année de Kaombo Sul en Angola, Iara 1 au Brésil, Culzean au Royaume-Uni et Johan Sverdrup en Norvège".

Le groupe ajoute que depuis le début du deuxième trimestre 2019, le Brent évolue autour de 70 dollars le baril en raison du respect des quotas OPEP, d'une réduction de la production au Venezuela et des incertitudes en Libye.

"L'environnement reste néanmoins volatil avec une incertitude sur l'évolution de l'offre mondiale non-OPEP ainsi que sur la demande compte tenu des incertitudes sur la croissance économique mondiale", poursuit Total

"Dans ce contexte, le groupe poursuit la mise en oeuvre de sa politique de retour aux actionnaires", ajoute Total, précisant avoir augmenté son premier acompte sur dividende de 3,1% à 0,66 euro par action et racheté au cours des trois premiers mois de l'année pour 350 millions d'euros de ses propres actions.

Le groupe a réaffirmé son intention d'augmenter le dividende de 3,1% en 2019, en ligne avec son objectif de hausse de 10% sur 2018-2020, et de racheter 1,5 milliard de dollars d'actions cette année (comme en 2018), dans un environnement à 60 dollars le baril, conformément à son programme de 5 milliards sur la même période.

(Service Entreprises)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle