Total vise 10 milliards d'euros de cessions d'actifs d'ici à 2017

Le 22 septembre, le groupe pétrolier français Total a annoncé son intention de poursuivre ses cessions d'actifs et de réduire ses coûts opérationnels afin d'atteindre son objectif de génération de trésorerie pour 2017 malgré une croissance de sa production moins rapide que prévu.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Total vise 10 milliards d'euros de cessions d'actifs d'ici à 2017

Confronté à des arrêts de sites et à des retards de projets, le groupe pétrolier français Total a précisé à l'occasion d'une journée investisseurs organisée à Londres qu'il visait désormais une production de 2,3 millions de barils par jour en 2015 (contre 2,6 millions auparavant) et de 2,8 millions en 2017 (contre 3 millions).

"Nous avons plus de 15 projets majeurs pour alimenter la croissance future (...), dont nous opérons les deux tiers, ce qui nous rend confiants dans l'atteinte de ces objectifs", a déclaré le directeur financier du groupe, Patrick de La Chevardière.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Total entend céder pour 10 milliards de dollars d'actifs sur la période 2015-2017, après avoir réalisé un programme de 15 à 20 milliards en 2012-2014, et veut réduire ses coûts d'exploitation de 2 milliards par an en 2017. Aucun plan social n'est programmé en France, a rassuré le directeur financier.

réduction des investissements organiques

Dans l'amont, il veut renforcer le contrôle de ses investissements, démarrer les projets dans le respect des budgets et des plannings impartis et faire des économies sous la houlette d'un nouveau patron de l'Exploration, Kevin McLachlan, qui sera en fonctions début 2015 mais prépare déjà une nouvelle stratégie.

Le groupe a également confirmé la réduction de ses investissements organiques, qui devraient s'élever à 25 milliards de dollars en 2015 après un pic de 28 milliards en 2013.

Il a aussi réitéré son objectif de flux de trésorerie disponible avant dividende de 15 milliards de dollars en 2017 (contre 2,6 milliards en 2013) mais a abaissé sa prévision en la matière pour 2015 à 7 milliards (contre 10 milliards auparavant).

le projet Yamal LNG dans l'arctique russe toujours d'actualité

Patrick de La Chevardière a en outre estimé que Yamal LNG, l'un des plus grands projets de gaz naturel liquéfié (GNL) au monde, devrait pouvoir être lancé dans les temps malgré les sanctions internationales édictées à l'encontre de la Russie.

Il précisé que Total, qui détient 20% de ce projet situé dans l'Arctique russe, discutait avec des agences européennes de crédits à l'export afin de compenser l'impossibilité de financer Yamal LNG en dollars.

Le consortium chargé de ce projet de 27 milliards de dollars - dont la mise en service est toujours prévue pour 2017 - discute également avec des banques chinoises, a ajouté Patrick de La Chevardière.

(avec Reuters)

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS