Total s'associe à Macquarie pour développer 2 GW d'éolien en mer flottant en Corée du Sud

Total a annoncé le 1er septembre avoir conclu un partenariat avec le groupe australien Macquarie. Ensemble, les deux entreprises veulent développer 2 gigawatts (GW) d'éolien en mer flottant au large de la Corée du Sud.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Total s'associe à Macquarie pour développer 2 GW d'éolien en mer flottant en Corée du Sud
Les radars optiques flottants de type LiDAR permettent de réduire les coûts des campagnes de mesure de vent pour les projets d'éolien en mer.

Total poursuit son offensive dans l'éolien en mer. Le groupe pétrolier souhaite développer un portefeuille de 2 gigawatts (GW) d’éolien offshore flottant en Corée du Sud. Pour ce faire, l'entreprise française a annoncé mardi 1er septembre un partenariat avec Green Investment Group (GIG), filiale du groupe australien Macquarie.

Début de la construction en 2023

Total et GIG se sont associés à parts égales dans ce projet. Le montant de l'investissement n'a pas été dévoilé. L'accord porte sur cinq sites au large des côtes orientales et méridionales de la Corée du Sud (provinces d’Ulsan et de Jeolla du Sud). Sur place, les campagnes de mesure de vent ont déjà commencé à l'aide de radars optiques LiDAR flottants. La construction d'un premier projet d'environ 500 mégawatts (MW) est prévue pour la fin de l'année 2023.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La Corée du Sud veut accélérer le développement des énergies renouvelables en portant leur part à au moins 20 % du mix électrique d’ici à 2030, dont 12 GW d’éolien offshore, rappelle Total.

Premier projet d'éolien offshore en Corée du Sud pour Total

Total représente encore un nouveau venu dans la filière de l'éolien offshore. L'annonce de son premier projet, au large du Royaume-Uni, remonte au mois de mars. D'ici à 2025, le groupe français espère disposer d'un portefeuille de 25 GW dans les énergies renouvelables, contre 5 GW à ce jour.

"Fort de sa solide expérience dans les projets offshore, en coopération avec de nombreux chantiers navals coréens, Total est particulièrement bien positionné pour contribuer au développement de cette nouvelle technologie en Corée du Sud, en partenariat avec GIG", fait valoir Patrick Pouyanné, PDG de Total, dans un communiqué. Ce dernier entend également "soutenir l'émergence d'une nouvelle filière industrielle en maximisant le contenu local coréen dans la chaîne d'approvisionnement de ces projets".

Avec Reuters (Henri-Pierre André, édité par Blandine Hénault)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS