Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Energie

Total s'allie au brésilien Petrobras dans le pétrole et le gaz

, , , ,

Publié le , mis à jour le 25/10/2016 À 06H44

PARIS/RIO DE JANEIRO (Reuters) - Petrobras et Total ont annoncé lundi une alliance stratégique qui les conduira à rechercher ensemble des opportunités dans l'exploration et la production pétrolière et gazière au Brésil et ailleurs.

Total et Petrobras ont annoncé lundi une alliance qui les conduira à recherche ensemble des opportunités dans l'exploration et la production pétrolière et gazière au Brésil et ailleurs.

Dans un premier temps, l'alliance stratégique entre les deux groupes, paraphée à Rio de Janeiro par leurs PDG respectifs, Pedro Parente et Patrick Pouyanné, sera centrée sur le gaz naturel et les projets électriques au Brésil. Les deux entreprises souhaitent "optimiser la production et développer conjointement cette activité stratégique au Brésil mais également dans d’autres provinces pétrolières et gazières à fort potentiel. Petrobras et Total partageront en outre les coûts et les risques liés à ces projets complexes nécessitant d’importants investissements", explique le communiqué.

Mais les deux dirigeants ont ajouté que leur alliance pourrait être étendue au raffinage et au marché de la distribution de carburants au Brésil, ainsi qu'à des projets à l'international.

Patrick Pouyanné a déclaré que des centrales électriques au gaz naturel de Petrobras et d'autres actifs dans l'électricité mis en vente par la compagnie brésilienne intéressaient son groupe. De son côté, Pedro Parente a dit que l'accord avec Total permettrait d'accroître la confiance des investisseurs dans la capacité de Petrobras à mettre en oeuvre ses projets futurs tout en réduisant son endettement.

Total et Petrobras coopèrent déjà sur 15 projets d'exploration et de production, dont neuf au Brésil, ont précisé les deux groupes. Ils sont notamment partenaires dans le développement du gisement brésilien Libra et celui du champ Chinook, dans le golfe du Mexique.

Pour Reuters, avec Anthony Boadle à Brasilia et Jeb Blount à Rio de Janeiro; Marc Angrand pour le service français

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle