Total renonce à vendre la raffinerie de Lindsey

Le pétrolier, qui réorganise son raffinage, renonce à se séparer de sa plateforme britannique en vente depuis deux ans, faute d'acheteur.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Total renonce à vendre la raffinerie de Lindsey

C'est un revirement qui souligne une fois de plus la complexité du marché du raffinage en Europe, chroniquement excédentaire. Malgré quelques contacts au cours des derniers mois, la troisième plus grande raffinerie de Grande-Bretagne d'une capacité de 221 000 barils par jour va bel et bien rester dans les mains de l'industriel français.

L'avenir de la plateforme britannique dépendra, désormais, de la restructuration du pôle aval du groupe pétrolier. Total a décidé de rapprocher au sein d'une même direction ses activités de raffinage et de pétrochimie. Du jamais vu dans le monde pétrolier !

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le principal objectif est d'optimiser la gestion des grands arrêts des raffineries et des flux énergétiques. L'objectif financier, lui, est un gain annuel de 200 millions d'euros à partir de 2013.

Total possède des parts dans 24 raffineries dans le monde. Il en opère 11 en Europe, ce qui représente 85 % de sa capacité mondiale de raffinage.

En France, après l'arrêt de ses installations à Dunkerque, le groupe s'est engagé à ne fermer aucune nouvelle raffinerie en France jusqu'à 2015. Pour l'heure, Total investit 900 millions d'euros dans sa raffinerie de Gonfreville-l'Orcher, en Seine-Maritime.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS