Total reconvertit la raffinerie de La Mède et modernise celle de Donges

Son activité de raffinage continuant d'être déficitaire en France, Total a décidé de transformer son unité de La Mède (Bouches-du-Rhône) en site de production de biocarburant. 178 emplois seront supprimés. Le groupe pétrolier prévoit de moderniser son unité de Donges (Loire-Atlantique).

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Total reconvertit la raffinerie de La Mède et modernise celle de Donges

178 emplois supprimés et 600 millions d’euros investis ! Total a officialisé, jeudi 16 avril, lors d'un comité central d'entreprise tenu à Paris La Défense, son plan de restructuration du raffinage en France, connu depuis plusieurs semaines. Une annonce qui intervient cinq ans après la fermeture de la raffinerie de Dunkerque (Nord), période pendant laquelle le groupe s’était engagé à ne fermer aucune installation.

Le pétrolier, qui exploite cinq raffineries dans l'Hexagone, a décidé d’investir 600 millions d’euros sur deux sites. La raffinerie de La Mède à Châteauneuf-les-Martigues (Bouches-du-Rhône), déficitaire de 150 millions d’euros par an depuis 2011, cessera toutes les activités de raffinage d’ici fin 2016. Total prévoit d'y investir 200 millions d’euros pour créer un site de production de biocarburant, "l’un des plus grands d’Europe", selon le groupe. Une ferme solaire de 8 mégawatts sera implantée pour alimenter le site en énergie et une plateforme de logistique sera aménagée pour les produits raffinés. Cette transformation s’accompagne d’une forte baisse des effectifs. Environ 178 des 430 emplois actuels disparaitront à la faveur de départs à la retraite, de mobilité pour les non-cadres et de mutations pour les cadres.

Une activité française très déficitaire

Total compte investir 400 millions d’euros dans la raffinerie de Donges (Loire-Atlantique). Le site bénéficiera d’une unité de sulfuration afin de produire des carburants à faible teneur de souffre conforme aux exigences européennes. Total souhaite aussi que soit détournée la voie de chemin de fer reliant Nantes au Croisic. Le pétrolier est près à financer un tiers des travaux mais doit maintenant s’entendre avec la SNCF, les collectivités locales et l’Etat. Il attend un accord en fin d’année.

Cette restructuration avait été annoncée dès l’été 2014 par l’ex-PDG Christophe de Margerie, décédé en octobre dernier. "Sur la France, on perd énormément d’argent toutes activités confondues. Sur le raffinage, les pertes sont même supérieures à tous les gains faits par ailleurs dans l’Hexagone. Ce n’est tout simplement pas durable!", expliquait-il.

Des capacités à fermer en Europe

La France doit rationaliser son outil pour faire face à un marché en forte surcapacité. Plus largement, les 79 raffineries européennes ne sont utilisées qu’à 79 % de leurs capacités, contre 90 % dans le cas d'un fonctionnement optimum. Un recul qui s'explique par la baisse de la consommation globale des produits pétroliers en Europe et la concurrence de raffineries très compétitives aux Etats-Unis et en Asie. En début d’année, l’Union française des industries pétrolières (Ufip) estimait que 25 à 30 % des capacités de raffinages en Europe devront fermer à l’horizon 2035-2040.

Ludovic Dupin

0 Commentaire

Total reconvertit la raffinerie de La Mède et modernise celle de Donges

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

AVRIL

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 25/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS