Total : Qui est Patrick Pouyanné, le nouveau DG qui succède à Christophe de Margerie ?

X-Mines, ancien directeur de cabinet ministériel, fin connaisseur du Moyen-Orient, le nouveau directeur général de Total a toutes les armes en main pour combler l’immense vide laissé par le décès prématuré de Christophe de Margerie.

Partager

Total : Qui est Patrick Pouyanné, le nouveau DG qui succède à Christophe de Margerie ?

C’était l’un des dauphins annoncé de Christophe de Margerie. Il aurait pu lui succéder en 2018 lorsque ce dernier aurait atteint l’âge limite pour être Président. Mais la mort de ce dernier a tout précipité. Patrick Pouyanné prend ce 22 octobre la position de Directeur Général de Total sous la présidence de Thierry Desmarets, à l’issue du Conseil d’administration qui s'est tenu ce mercredi matin chez le pétrolier.

C’est un caractère fort qui prend ce poste. Grand, costaud, sympathique, à la répartie vive et au rire sonore, ce géant a aussi la réputation en interne d’avoir un caractère volcanique et d’être hyper-exigeant avec ses équipes. Sur le terrain auprès de ses clients, il est aussi à l’aise que l’était Christophe de Margerie. Il prendra plaisir à retourner au Moyen-Orient, lui qui a dirigé l’activité du groupe au Qatar entre 1999 et 2002 et où la diplomatie n’était pas la moindre de ses qualités.

Réorganiser l’aval de Total

Depuis 2011, Patrick Pouyanné était en charge de réaliser la vision de Christophe de Margerie pour l’aval du groupe. Sa mission : rapprocher le raffinage et la chimie en une seule entité, une vision presque iconoclaste chez les majors. Il s’agissait de convaincre et de faire travailler ensemble 74 000 salariés qui n’avaient pas pour habitude de se parler. "Cette réorganisation a permis de prendre conscience que l’aval (le raffinage et la chimie), qui avait l’impression d’être délaissé, faisait partie intégrante du groupe. D’autant que la fermeture de la raffinerie de Dunkerque en 2010 avait marqué les esprits", confiait-il à L’Usine Nouvelle fin 2013. A travers le monde, il était en charge de créer des grandes plateformes de raffinage et de pétrochimie afin de redonner de la vigueur au raffinage en grave crise en Europe.

Au compte de ses réussites, on peut citer la fermeture "en douceur" du vapo-craqueur du site pétrochimique Carling en Moselle et la spécialisation du site dans le domaine des résines. Il a aussi suivi la mise en production d’une des plus grandes raffineries du monde, à Jubail, en Arabie Saoudite, en partenariat avec le pétrolier saoudien Saoudi Aramco.

Réseaux politiques

Avant de devenir industriel, Patrick Pouyanné a fait ses armes dans les cabinets ministériels et s’est constitué un beau réseau politique. Ce X-Mines de 51 ans a entre autres été conseiller technique au cabinet d’Edouard Balladur, chargé de l’environnement et de l’industrie entre 1993 et 1995. Puis de 1995 à 1997, il était directeur de cabinet de François Fillon au ministère des télécommunications.

En déplacement avec lui, Patrick Pouyanné évoquait souvent les idées et le leadership de "Christophe". Il parlait de son patron avec respect, tout en n’hésitant pas à évoquer avec une bienveillance amusé les lubies soudaines du PDG pour les nouvelles technologies par exemple ou à décrire les astuces de ce dernier pour encaisser les infernales charges de travail qu’imposait la fonction.

Ludovic Dupin

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
A LIRE AUSSI
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS