Total prend des positions dans deux permis d'exploration au Kurdistan irakien

Ces contrats mettent le groupe Total en porte-à-faux avec le gouvernement irakien, déjà en conflit avec Chevron pour des contrats signés dans cette région autonome.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Total prend des positions dans deux permis d'exploration au Kurdistan irakien

Le groupe pétrolier français Total annonce dans un communiqué avoir finalisé grâce à cet accord la prise d'une participation de 35 % dans deux permis d'exploration au Kurdistan irakien, auprès de la compagnie américaine Marathon Oil.

Il s'agit des permis de Harir et Safen, qui couvrent des superficies respectives de 705 et 424 kilomètres carrés. Total ajoute qu'il deviendra l'opérateur du bloc de Safen pour son développement.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Total n'a pas donné d'autres détails sur les implications de cet accord.

En mettant ainsi un pied dans l'exploration pétrolière au Kurdistan irakien, le groupe pétrolier français prend ainsi le risque d'entrer dans un bras de fer avec Bagdad, comme celui dans lequels s'est engagé son rival américain Chevron. Un porte-parole de Total s'est contenté d'indiquer que le groupe en avait informé les autorités irakiennes à Badgad.

Total confirme par ailleurs dans ce communiqué "son engagement de contribuer au développement du secteur pétrolier irakien et investir dans de nouveaux projets".

En juin, le gouvernement irakien avait prévenu les compagnies françaises que tout contrat avec Bagdad serait annulé si elles signaient d'autres contrats avec des autorités locales ou régionales.

Dans le même esprit, Bagdad a annoncé la semaine dernière que Chevron ne pourrait plus travailler avec l'Irak, en dehors du Kurdistan, en raison de l'acquisition par le géant pétrolier américain de deux blocs pétroliers dans la région autonome effectuée sans son approbation.

Le gouvernement central a également menacé une autre compagnie américaine, ExxonMobil, de prendre des mesures similaires à son encontre, s'il mettait en oeuvre des accords sur l'exploration pétrolière dans cette même région.

Les relations entre le gouvernement irakien et les autorités du Kurdistan sont au plus bas depuis plusieurs mois en raison notamment de profonds différends sur le dossier des hydrocarbures.

0 Commentaire

Total prend des positions dans deux permis d'exploration au Kurdistan irakien

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie et Matières premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS