Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Total prédit une baisse "importante" de production de pétrole par l'Opep

, , ,

Publié le , mis à jour le 23/11/2018 À 16H19

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) va sans doute décider une baisse importante de sa production en réaction au recul des cours du brut ces dernières semaines, selon Patrick Pouyanné, le PDG de Total. Le 23 novembre, le baril de Brent a chuté sous la barre des 60 dollars.

Total prédit une baisse importante de production de pétrole par l'Opep
L'Opep va sans doute décider une baisse importante de sa production en réaction au recul des cours du brut ces dernières semaines, selon Total. /Photo prise le 19 novembre 2018/REUTERS/Régis Duvignau
© REGIS DUVIGNAU

Craignant une surabondance de l'offre, l'Arabie Saoudite, premier exportateur mondial de pétrole, avait annoncé le 10 novembre une baisse de production de 0,5 million de barils par jour en décembre. En réaction au recul des cours du brut ces dernières semaines, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) va sans doute décider une baisse importante de sa production à son tour, a déclaré le 23 novembre Patrick Pouyanné, le PDG de Total lors du salon Actionaria: "Ils vont sans doute annoncer des coupes importantes et je pense que les Russes vont les rejoindre".

Le gouverneur des Emirats auprès de l'Opep, Ahmed al Kaabi, a déclaré mardi 20 novembre qu'un accord de principe était intervenu au sein du cartel pour décider une réduction de la production lors de la prochaine réunion ministérielle prévue le 6 décembre à Vienne. Il a ajouté qu'il restait à s'entendre sur l'ampleur de cette baisse.

Le Brent a perdu plus de 25% depuis son pic de quatre ans à 86,74 dollars atteint le 3 octobre, en raison des craintes de ralentissement de la demande en 2019 dans un marché abondamment approvisionné par l'Arabie saoudite, la Russie et les Etats-Unis. Il a même flanché sous la barre des 60 dollars le 23 novembre après-midi, un recul de 30 % rapport au début du mois d'octobre.

Samedi 10 novembre, le groupe Total avait fait savoir pour sa part qu'il prévoyait de forer dans treize nouveaux puits du bloc 17 de l'offshore angolais, afin de maintenir sa production de pétrole à 400 000 barils par jour dans ce pays jusqu'en 2023. Ces puits permettront de relier des champs annexes à des plates-formes existantes, explique le groupe pétrolier français. La production est attendue en 2020 pour le projet baptisé Clov 2 et en 2021 pour Dalia 3, précise-t-il dans un communiqué.

avec Reuters (Benjamin Mallet, édité par Bertrand Boucey)

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle