Total: Pas de M&A dans les renouvelables pour cause de "bulle"

LONDRES/PARIS (Reuters) - Total n'envisage pas d'opérations de fusions-acquisitions dans les énergies renouvelables en raison d'une "bulle" qui survalorise le secteur mais dont le groupe compte néanmoins bénéficier en développant ses propres actifs et en cédant ensuite une partie de ses projets, a déclaré mercredi son PDG, Patrick Pouyanné.
Partager
Total: Pas de M&A dans les renouvelables pour cause de
Total n'envisage pas d'opérations de fusions-acquisitions dans les énergies renouvelables en raison d'une "bulle" qui survalorise le secteur mais dont le groupe compte néanmoins bénéficier en développant ses propres actifs et en cédant ensuite une partie de ses projets. /Photo prise le 1er octobre 2020/REUTERS/Pascal Rossignol

Total a annoncé fin septembre qu'il comptait accélérer sa diversification dans l'électricité et les énergies renouvelables et a revu à la hausse ses ambitions en la matière, le groupe anticipant une baisse de ses ventes de produits pétroliers de près de 30% au cours de la prochaine décennie.

"Il y a une bulle et l'erreur serait de faire du M&A (des fusions-acquisitions NDLR) aujourd'hui dans les renouvelables. Nous ne faisons pas de M&A. Que ce soit clair : si vous voulez acquérir aujourd'hui une société d'énergies renouvelables qui a un multiple de 20 ou davantage, bien sûr qu'il y a une bulle", a dit Patrick Pouyanné lors d'un forum organisé par la société Energy Intelligence.

"Pourquoi y a-t-il une bulle ? Car les actifs sont rares et beaucoup d'investisseurs rechignent à [développer] leur propre portefeuille (...). Mon conseil à mes collègues est de ne pas acheter des actifs opérés qui sont valorisés à des niveaux incroyablement élevés", a-t-il ajouté.

"Cela ne veut pas dire que ne nous pouvons pas nous-mêmes investir, développer notre portefeuille et bénéficier de la bulle."

Patrick Pouyanné a également estimé à 100 milliards de dollars l'investissement pour produire 100 gigawatts (GW) d'électricité, un chiffre qu'il a comparé aux 30 à 50 milliards nécessaires - voire moins - pour produire un milliard de barils équivalent pétrole.

"Bien sûr, les renouvelables sont aidés et d'une certaine manière subventionnés aujourd'hui par le bas coût du capital. Cette dynamique (...) pourrait changer et mon sentiment est que, si le coût du capital augmente, tous les retours sur investissements devront augmenter."

(Benjamin Mallet, avec Ron Bousso et Shadia Nasralla, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

Einstein ou la transition énergétique avant l’heure

Einstein ou la transition énergétique avant l’heure

Einstein et Szilard, un duo de scientifiques renommés prêts à révolutionner... le quotidien des ménagères.

Écouter cet épisode

Raymond Kopa, de la mine au stade de foot

Raymond Kopa, de la mine au stade de foot

Au nord, c’étaient les corons, la terre c'était le charbon, le ciel l’horizon, les hommes des mineurs de fond. Parmi eux, Kopaszewski Raymond.

Écouter cet épisode

Poundbury, cité idéale à la mode Charles III

Poundbury, cité idéale à la mode Charles III

S’il n’est pas encore roi, le prince Charles semble avoir un coup d’avance sur l’environnement. Au point d’imaginer une ville nouvelle zéro carbone.

Écouter cet épisode

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Groupe ADP / PARIS AEROPORT

Maître d'oeuvre Electricité F/H

Groupe ADP / PARIS AEROPORT - 06/06/2023 - CDI - Roissy-en-France

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

13 - ICF HABITAT SUD EST MEDITERRANEE

Accord-cadre à bon de commande TCE spécifique à la relocation

DATE DE REPONSE 30/06/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS