Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Total ouvre le capital de sa filiale distribution au Maroc à un groupe saoudien

Vincent Souchon , ,

Publié le

Le géant pétrolier français fait entrer des partenaires au capital de sa filiale marocaine dans la distribution de carburant. L'opération va s'effectuer en deux temps : 30% des actions de Total Maroc sont devenus la propriété du groupe saoudien Zahid et 15% devraient être introduites à la bourse de Casablanca.

Total ouvre le capital de sa filiale distribution au Maroc à un groupe saoudien
Total Maroc ouvre son capital

Une partie du capital de la filiale marketing et services de Total Maroc va être cédée par le groupe, qui devrait s'alléger de 45% des actions avant la fin de l'année. L'opération, dont la mise en œuvre est discutée depuis début 2013, se déroulera en deux étapes : un partenariat immédiat avec le groupe saoudien Zahid puis une introduction en bourse d'ici fin 2014.

Total Maroc, qui gère plus de 270 stations-services, a donc commencé par céder 30% de ses actions à Zahid, dont le siège se situe à Djeddah.

Total et Zahid ont déjà collaboré par le passé. En 2006, ils ont formé une joint-venture en Arabie Saoudite dénommée Saudi Total Lubricants (Satlub) pour coopérer dans la production et la vente de lubrifiants automobiles, industriels et marins.

Waleed Y. Zahid, le PDG du groupe saoudien, a justifié cet investissement en précisant que "l’intérêt d’investir au Maroc est le résultat de la grande stabilité du pays, de ses perspectives de croissance prometteuse, de la diversification de son économie et de sa population bien formée et compétente".

La  deuxième partie de l'ouverture du capital devrait avoir lieu avant la fin de l'année. Une part de 15% des actions Total Maroc seront introduits à la bourse de Casablanca. D'éventuels investisseurs privés ou publics pourront alors prendre part à l'actionnariat de la filiale Marketing et Service au Maroc du pétrolier français.

Quoiqu'il arrive, Total devrait conserver le contrôle de sa filiale marocaine, donc il restera l'opérateur.

Total Maroc est actuellement le 3ème plus gros acteur dans les produits et services pétroliers au Maroc, avec une part de marché estimée à 11%. Le groupe vend aujourd'hui un million de tonnes de produits pétroliers chaque jour et possède plus de 270 stations service dans le pays, où il est présent depuis 1926. Ses principaux concurrents dans le royaume sont Afriquia et Winxo. Total Maroc représente par ailleurs l'une des plus grandes bases opérationelles de Total pour le marché africain. Le géant pétrolier emploie 9 839 personnes sur tout le continent.

 

Ce n'est pas la première fois que Total décide d'ouvrir le capital de ses filiales distribution sur ses pays d'implantation. Joint par L'Usine Nouvelle Maroc, un porte-parole du groupe affirme qu'il s'agit d'une volonté "d'améliorer l'enracinement de Total sur les marchés régionaux. En travaillant en partenariat avec des acteurs locaux, nous pouvons bénéficier de leur expérience du terrain".

Par le passé, Total avait ainsi déjà introduit en bourse 6% du capital de son secteur marketing et service au Kenya, 38% au Nigéria, 27% en Côte d'ivoire et 23% au Ghana. Le géant pétrolier français a d'ailleurs annoncé récemment qu'il comptait ouvrir 30% du capital de sa filiale sénégalaise en l'introduisant sur la Bourse d'Abidjan.

Plus globalement, la stratégie de Total s'inscrit dans une optique semblable à celle des grands pétroliers Shell ou encore de BP, qui tendent à recentrer leurs capitaux dans les secteurs de l'exploration et de la transformation des hydrocarbures plutôt que dans leurs activités en aval dans les services et la distribution.

En 2010, Shell avait par exemple cédé l'ensemble de ses stations services africaines dans 21 pays regroupées depuis dans Vivo Energy. Total Maroc n'en est certainement pas là mais c'est déjà 45% des parts de sa filiale marketing et services qui vont lui échapper avant la fin de l'année.

Vincent Souchon

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle