Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Total Maroc : malgré la chute du prix des carburants, une profitabilité en progrès en 2015 et des dividendes XXL

, ,

Publié le , mis à jour le 29/03/2016 À 15H00

Spécialisée dans la distribution, la filiale à 55% du pétrolier français a bouclé l'année avec une marge nette de 3,6% en hausse de 0,6 point. Sur un marché en plein bouleversements, ses volumes progressent de 5,9%. La faillite de la raffinerie Samir n'a pas affecté l'activité et Total Maroc n'entend pas participer à un plan de sauvetage. Le taux de distribution des bénéfices devrait lui s'élever à 130%.

Total Maroc : malgré la chute du prix des carburants, une profitabilité en progrès en 2015 et des dividendes XXL
Siège Total Maroc à Casablanca

 

Dans un contexte mouvant au Maroc marqué par l'arrêt d'activité de la raffinerie Samir, la forte baisse des cours du baril, la fin de la compensation (subventions au carburant) et la libéralisation des prix intérieurs depuis décembre, Total Maroc a plutôt bien performé l'an dernier.

La société spécialisée dans la distribution de carburants, de GPL et de lubrifiants qui vient de publier ses résultats 2015 affiche, en effet, une marge nette de 3,6% en hausse de 0,6 point. 

Pour rappel le groupe Total a cédé en 2014, 30% des parts de sa filiale au groupe saoudien Zahid en mai 20144 puis, ensuite, introduit en bourse 15% du capital mi-mai 2015. Le pétrolier français contrôle encore 55% de l'entreprise qui est un des principaux distributeurs de carburants au Maroc.

L'an dernier, Total Maroc a gagné des parts de marché : ses volumes ont progressé de 5,9% à 1,263 million de tonnes sur un marché marocain en hausse de seulement 3,8%.

Mais ses facturations reflètent la chute des cours mondiaux. Son chiffre d'affaires a plongé de 24% à 8,32 milliards de dirhams, soit 765 millions d'euros (1 000 dirhams = 93 euros). 

Du fait d'une baisse du prix des achats, le résultat d'exploitation bondit de 23,4% à 532,6 millions de dirhams. Et la marge d’exploitation augmente de 2,5 points à 6,4%. 

Même si la marge nette de Total Maroc progresse, en valeur le résultat net part du groupe recule lui de 9,3% à 289 millions de dirhams du fait d'une dégradation du résultat financier et de diverses provisions.

Concernant ses perspectives 2016, le groupe ne donne aucune indication précise : "Sur un marché dynamique et concurrentiel, Total Maroc prévoit de maintenir ses efforts d’investissements, en particulier sur le réseau de stations services, le GPL et la logistique", indique simplement le communiqué financier de la société..

Pour rappel, Total Maroc compte parmi les trois plus gros distributeurs du Maroc avec Vivo (licence Shell) et le leader Afriquia, appartenant à Aziz Akhanouch, le ministre de l’Agriculture.

Total Maroc détient environ 15% du marché des carburants (produits blancs) via un réseau de près de 280 stations service, dont une vingtaine en propre, la plus grande partie étant constituée d'affiliés. L'entreprise qui emploie plus de 300 salariés directs est aussi présente sur le marché du gaz (butane, propane, GPL) et des carburants d'aviation.

pas de projet pour la raffinerie Samir

En novembre dernier,  Arnaud Le Foll, directeur général de Total Maroc avait indiqué que l'entreprise s'approvisionnait jusque là à hauteur de 25% de ses besoins auprès de la raffinerie Samir dans des propos rapportés par le magazine marocain Challenges. Mais que depuis l'arrêt d'activité de la Samir en août 2015, Total avait pu sans difficulté substituer à cette source des achats sur les marchés internationaux. Ce que reflète ces résultats.

Quant à savoir si Total pourrait être partie prenante d'un plan de relance de la Samir dont la liquidation vient d'être prononcée par le Tribunal de commerce de Casablanca, Arnaud Le Foll a été clair à l'occasion de la présentation de ses résultats le lundi 28 mars à Casablanca. Selon ses propos relayés par le quotidien le Marin, il a décalre : "même si le groupe dispose d’une expertise à l’international dans l’exploration pétrolière et le raffinage, au Maroc nous nous concentrons sur la distribution autour de laquelle nous avons bâti notre business model".

De quoi rassurer les actionnaires (voir aussi encadré ci dessous) : depuis son introduction à la bourse de Casablanca voilà moins d'un an, le titre Total Maroc a progressé de 18% pour une capitalisation au 29 mars de 5,66 milliards de dirhams, soit 519 milions d'euros.

Pierre-Olivier Rouaud

Dividendes XXL
Les actionnaires grands ou petits de Total Maroc seront particulièrement bien servis cet exercice. Le conseil d’administration va en effet proposer à l'AG de fixer à 375,9 millions de dirhams le montant total des dividendes à répartir, soit 130% du bénéfice net consolidé, en clair Total Maroc va s'appauvrir ou s'endetter au bénéfice des porteurs d'actions dont le groupe Total ou le saoudien Zahid.

 

 

 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle