Total investit en R&D pour des procédés industriels moins énergivores

Partager

Total veut améliorer l'efficacité énergétique des processus de production industrielle. En coordination avec l'Ademe, le groupe pétrolier va investir 100 M€ sur cinq ans en recherche et développement. L'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie contribuera, quant à elle, à hauteur de 3 M€ par an par le biais de crédits d'intervention. Ces fonds serviront notamment à accélérer la recherche des PME qui développent des solutions innovantes d'économie d'énergie... et Total sera évidemment le premier à en profiter pour modifier ses propres procédés, par exemple dans ses raffineries.

Mais dans un contexte d'épuisement et de hausse des prix des énergies fossiles (malgré l'actuelle accalmie), le pétrolier envisage aussi d'aider ses clients et ses partenaires à faire évoluer leurs méthodes de production. D'où le partenariat avec l'Ademe, qui possède une connaissance plus large des problématiques de l'industrie. L'agence valorisera d'ailleurs les résultats du programme dans l'ensemble des PMI. L'industrie manufacturière française dépense aujourd'hui à elle seule 37 Mtep (millions de tonnes d'équivalent pétrole) par an.

Les deux partenaires lanceront dès demain un premier appel à propositions sur les technologies de valorisation de la chaleur à basse température. Les recherches s'étendront ensuite progressivement à la cogénération, à la ventilation, au chauffage, à la séparation des fluides ou aux techniques de pompage.

Olivier Descamps

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS