Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Total investit dans le dessalement d'eau de mer

, ,

Publié le

Le groupe pétrolier français vient de prendre des parts dans une start-up américaine spécialisée dans la désalinisation. Total s'intéresse de près aux technologies qui pourrait lui permettre d'économiser l'eau utilisée pour sa production de pétrole.

Total investit dans le dessalement d'eau de mer © Wonderlane - Flickr - C.C.

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

C'est via sa structure de capital risque Total Energie Venture que le groupe français a pris une participation minoritaire dans l'entreprise californienne NanoH20. L'opération a eu lieu au cours d'une levée de fonds de 40 millions de dollars, à laquelle ont également participé le chimiste allemand BASF et le fonds d'investissement chinois Keytone Ventures. La jeune pousse avait déjà conclu en 2009 un partenariat technologique de cinq ans avec Veolia Eau.

Quel est donc le trésor de NanoH2O qui attire tant les industriels ? Le fabricant de membranes a mis au point une technologie de dessalement d'eau de mer (QuantumFlux) moins énergivore que les méthodes existantes.

En effet, si dessaler l'eau de mer est une technologie de plus en plus plébiscitée pour fournir de l'eau potable, elle a l'inconvénient majeur d'être très énergivore. NanoH2O a mis au point des membranes d'osmose inversée qui ont la particularité d'être en nanocomposites. Ce qui améliore la filtration de l'eau et de fait diminue la consommation d'énergie (de 15 à 20%).

Sixième investissement

Pour Total, le traitement de l'eau est un enjeu majeur. Les pétroliers sont de très gros consommateurs d'eau pour leurs procédés industriels. "L'exploitation d'hydrocarbures non conventionnels comme le pétrole lourd ou les gaz de schiste nécessite de résoudre la problématique eau. De même dans le raffinage, nous tendons à réutiliser les eaux de production pour éviter de les ponctionner dans le milieu naturel. Nous recherchons des technologies capables de traiter l'eau, celle de NanoH2O en fait partie", avance Véronique Hervouet, co-responsable Capital Développement chez Total Energy Ventures.

La prise de participation dans NanoH2O est le sixième investissement  réalisé par Total Energie Ventures depuis sa création en 2008. La structure a déjà investi dans Géco (énergies renouvelables), Coskata (biocarburants), Elevance (chimie verte), Agilyx (valorisation des déchets) et Enervault (stockage d'énergie). Le pétrolier s'est également associé à la SNCF, Orange et PSA pour créer Ecomobilité Ventures, un fonds dédié à la mobilité durable.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle