Total investit dans l'une des plus grandes installations de GNL

Ce projet situé en Australie, dans le bassin océanique de Browse, fournira près de 9% de la consommation annuelle du Japon en gaz naturel liquéfié.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Total investit dans l'une des plus grandes installations de GNL

Le japonais Inpex et le français Total ont annoncé le 12 janvier avoir pris la décision finale d’investissement sur le projet Ichthys de gaz naturel liquéfié (GNL). Inpex possède 72,8% de la coentreprise en charge du projet. Total pour sa part y participe à hauteur de 24%. Trois compagnies gazières japonaises se partagent les 3,2%. "Le projet Ichthys est le plus important investissement jamais effectué par le Japon comme par la France en Australie", assurent les deux groupes.

Dans le détail, les groupes précisent que le gaz sera extrait dans le bassin océanique de Browse, au large de l'Etat d'Australie Occidentale, traité sur place puis envoyé via un pipeline de 889 km vers Darwin (nord de l'Australie), où le gaz sera liquéfié dans une installation ad hoc avant d'être exporté.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Les deux groupes assurent que l’usine de liquéfaction de Darwin sera l’une des plus grandes installations de GNL dans le monde, pour des réserves gazières évaluées à 40 ans d’exploitation dans ce champ du bassin de Browse. La production devrait débuter à la fin 2016 et atteindre 8,4 millions de tonnes de GNL par an. Le site pourrait produire d’autres hydrocarbures, notamment 1,6 million de tonnes de gaz de pétrole liquéfié par an ou encore 100 000 barils de produits condensés par jour.

Ce projet ravit les autorités australiennes qui saluent un projet créateur de milliers d’emplois et pouvant stimuler l’économie. Ce sont en effet près de 3 000 personnes qui travailleront à la construction de l’usine et 1 000 à la mise en place d’installations maritimes. 700 autres personnes devront gérer la production une fois qu’elle aura démarré.

Cette annonce est aussi une bonne nouvelle pour le Japon, près d’un an après l’accident de Fukushima. Le pays dépend en effet beaucoup plus de ses achats à l’étranger pour sa production d’électricité.

Quelque 70% du GNL issu Ichthys sera envoyé vers le Japon, d'après un porte-parole d'Inpex, ce qui représente entre 8 et 9% du gaz consommé dans l'archipel cette année. Environ 10% du GNL sera remis à une filiale de Total, Total Gas & Power, et les 20% restant seront vendus à Taïwan par une entreprise locale, CPC.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS