Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Total et un consortium partiront explorer au large de la Crète

, , ,

Publié le , mis à jour le 04/07/2018 À 07H18

Un consortium comprenant Total, Exxon Mobil et Hellenic Petroleum a obtenu un permis d'exploration de pétrole et de gaz au large de la Crète, a annoncé le ministère grec de l'Energie.

Total et un consortium partiront explorer au large de la Crète
Un consortium comprenant Total, Exxon Mobil et Hellenic Petroleum a obtenu un permis d'exploration de pétrole et de gaz au large de la Crète.
© Pixabay

Un consortium -dont Total et Exxon détiennent chacun 40% - rassemblant Total, Exxon Mobil et le premier raffineur de Grèce, Hellenic Petroleum, a obtenu le 3 juillet un permis d'exploration de pétrole et de gaz au large de la Crète, a annoncé le ministère grec de l'Energie. Il était le seul candidat pour ce permis concernant deux sites distincts au large de la Crète. Ces droits doivent encore ratifiés par le parlement grec avant le début des travaux d'exploration.

Total et Exxon explorent déjà au large de Chypre.

Total déjà présent en Grèce

En février dernier, le Parlement grec avait ratifié les permis d'exploration pétrolière et gazière accordés dans l'ouest du pays à différents consortiums, dont un emmené par Total. Les licences pour ces quatre blocs - un en mer et trois sur terre - avaient été accordées en 2016. Le consortium emmené par Total, qui comprend aussi l'italien Edison et Hellenic Petroleum, avait obtenu un permis en mer Ionienne.

Le groupe pétrolier français a manifesté de l'intérêt pour la partie orientale de la Méditerranée après la découverte d'importants gisements de gaz au large d'Israël et de l'Egypte. Il procédait depuis à des forages pétroliers au large de la Crète. Il est aussi encouragé par ces découvertes par la Grèce, qui cherche pour sa part à attirer des investissements dans son secteur énergétique après des années de crise économique. La partie occidentale du pays n'a guère été explorée et il existe peu de données sur ses éventuelles ressources en hydrocarbures.

(avec Reuters: Karolina Tagaris; Bertrand Boucey pour le service français)

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus