Total et Sonatrach renforcent leur coopération dans le gaz naturel et la pétrochimie

Total et le pétrolier algérien Sonatrach renforcent leur coopération dans le gaz naturel et la pétrochimie. Le 7 octobre, les deux entreprises ont notamment annoncé un projet de développement d'un champ gazier en Algérie. Un investissement à hauteur de 400 millions de dollars.

Partager

Total et Sonatrach renforcent leur coopération dans le gaz naturel et la pétrochimie
Total et le pétrolier algérien Sonatrach renforcent leur coopération dans le gaz naturel et la pétrochimie.

Total et l'entreprise publique algérienne Sonatrach ont annoncé le dimanche 7 octobre le renforcement de leur coopération dans le gaz naturel et la pétrochimie en Algérie. Les deux sociétés ont signé un contrat de concession pour le développement conjoint du champ gazier d’Erg Issaouane sur le permis TFT Sud. Il est situé au sud du champ de Tin Fouyé Tabankort (TFT).

"Les partenaires [Sonatrach 51% et Total 49%] s’engagent à réaliser les investissements nécessaires à la valorisation des réserves du champ d’Erg Issouane situé sur le permis TFT Sud estimées à plus de 100 millions de barils équivalent pétrole (bep)", peut-on lire dans le communiqué.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le développement, qui représente un investissement de l'ordre de 400 millions de dollars, sera relié aux installations de traitement de gaz existantes du champ de TFT par un gazoduc de 22 kilomètres.

Une mise en production prévue fin 2021

La mise en production du projet est prévue fin 2021. Les sociétés ont également signé un accord de commercialisation du gaz produit. Le contrat de concession entrera en vigueur à l’approbation des autorités algériennes.

Les deux entreprises annoncent par ailleurs la signature d'un pacte d’actionnaires permettant de créer la joint-venture STEP (Sonatrach Total Entreprise Polymères).

Un projet pétrochimique commun dans l'Ouest de l'Algérie

La coentreprise sera en charge de mener à bien le projet pétrochimique commun à Arzew, dans l’Ouest de l’Algérie. Il comprend la construction d’une usine de déshydrogénation de propane (PDH) et d’une unité de production de polypropylène (PP) d’une capacité de 550 000 tonnes par an.

Les deux partenaires (Sonatrach 51% et Total 49%) ont prévu de lancer les études d’ingénierie dès novembre. Ce projet, permettra de valoriser le propane disponible localement en grande quantité en le transformant en polypropylène, un plastique dont la demande est en très forte croissance.

"Les accords signés aujourd’hui marquent une nouvelle étape dans le développement du partenariat stratégique entre Sonatrach et Total afin de poursuivre la valorisation des réserves gazières du pays en apportant le meilleur de notre expertise technologique", a déclaré Patrick Pouyanné, PDG de Total.

Avec Reuters (Caroline Pailliez, édité par Eric Faye)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS