Total et Eni choisis pour développer des blocs offshore en Angola

LAGOS (Reuters) - Total et Eni figurent parmi les groupes sélectionnés pour développer trois blocs pétroliers au large de l'Angola, dans le bassin de Namibe, sur les dix blocs mis aux enchères à la fin 2019, a annoncé jeudi l'Agence nationale du pétrole angolaise (ANPG).

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Total et Eni choisis pour développer des blocs offshore en Angola
Total et Eni figurent parmi les groupes sélectionnés pour développer trois blocs pétroliers au large de l'Angola, dans le bassin de Namibe, sur les dix blocs mis aux enchères à la fin 2019, a annoncé jeudi l'Agence nationale du pétrole angolaise (ANPG). /Photo prise le 16 janvier 2020/REUTERS/Régis Duvignau

Total a obtenu une part de 46% dans le bloc 29, qu'il partagera avec le groupe norvégien Equinor (24,5%) la compagnie publique angolaise Sonangol (20%) et le britannique BP (9,5%).

Il s'agit de blocs qui ne produisent actuellement pas d'hydrocarbures, mais sont jugés prometteurs.

(Libby George, version française Jean-Stéphane Brosse)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS