Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Total dope son supercalculateur

, , ,

Publié le

Les entreprises citées

Quand on cherche du pétrole dans le sous-sol, mieux vaut avoir de bons outils de simulation numérique. Aussi, dans le laboratoire de Total de Pau (Pyrénées-Atlantiques), véritable Nasa du pétrole, le pétrolier français a-t-il décidé de mettre le paquet avec la mise à jour de son supercalculateur Pangea dont la puissance vient de passer de 2,3 à 6,7 pétaflops (6,7?millions de milliards d’opérations par seconde). Une mise à jour qui a coûté 35?millions d’euros à Total, en plus des 30?millions d’euros investis en 2013 pour acquérir la machine auprès de SGI. En juin prochain, lors de la mise à jour du Top 500 des supercalculateurs mondiaux, la machine de Total devrait entrer dans le top 10. Mais chez le pétrolier, on s’enorgueillit d’ores et déjà de posséder le plus puissant supercalculateur industriel. « À l’ère du big data, être à la pointe du calcul intensif représente un avantage compétitif et (permet) de réduire nos coûts », assure Arnaud Breuillac, le directeur général Exploration-Production de Total. 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle