Total de retour en Iran avec un gros contrat de gaz

par Zandi Shabalala

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Total de retour en Iran avec un gros contrat de gaz
Total a annoncé mardi avoir remporté avec le chinois CNPC un accord avec l'Iran pour y développer l'immense gisement gazier de South Pars, dont la première phase représentera un investissement de quelque deux milliards de dollars. /Photo prise le 24 mai 2016/REUTERS/Stéphane Mahé

PARIS (Reuters) - Total a annoncé mardi avoir remporté avec le chinois CNPC un accord avec l'Iran pour y développer l'immense gisement gazier de South Pars, dont la première phase représentera un investissement de quelque deux milliards de dollars.

Ce protocole d'accord, signé avec la compagnie nationale iranienne NIOC permettra de développer la phase 11 de South Pars, le plus grand gisement de gaz naturel au monde, afin d'alimenter le réseau iranien.

La capacité de production du projet South Pars 11 (SP 11) sera de 1,8 milliard de pieds cube par jour, soit 370.000 barils équivalent pétrole par jour, précise le groupe pétrolier français, qui fait ainsi son retour en Iran.

La première phase de développement du projet, d'un montant estimé à deux milliards de dollars équivalent - dont un milliard pour Total - verra la construction de deux plates-formes, 30 puits et deux lignes de connexion à des installations de traitement à terre existantes.

Total sera opérateur et actionnaire à hauteur de 50,1% de SP 11 aux côtés de Petropars, (19,9%), filiale à 100% de la NIOC, et de la compagnie nationale chinoise CNPC (30%).

(Jean-Michel Bélot et Andy Callus, édité par Gilles Guillaume)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS