Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Total attend le vote du Parlement sur son projet d'exploration en Grèce

, ,

Publié le , mis à jour le 08/09/2017 À 08H14

Infos Reuters par Angeliki Koutantou

Total attend le vote du Parlement sur son projet d'exploration en Grèce
Total s'attend à obtenir d'ici la fin de l'année le feu vert du Parlement grec en vue de l'exploration pétrolière de la côte occidentale du pays. /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé
© Stephane Mahe

ATHÈNES (Reuters) - Total s'attend à obtenir d'ici la fin de l'année le feu vert du Parlement grec en vue de l'exploration pétrolière de la côte occidentale du pays, a déclaré le président directeur général du groupe français.

La Grèce et un consortium composé de Total, du groupe italien Edison et d'Hellenic Petroleum ont signé un protocole d'accord pour prospecter du pétrole et du gaz en mer Ionienne à la suite d'importantes découvertes de gaz en Méditerranée orientale.

"Nous prévoyons la ratification de l'accord par le Parlement grec d'ici la fin de l'année", a déclaré au quotidien Ta Nea Patrick Pouyanné.

Le président Emmanuel Macron, accompagné de plusieurs dirigeants de groupes français, dont Total, effectue ce jeudi une visite de deux jours en Grèce.

L'exploration nécessite en général des études sismiques afin de déterminer l'emplacement et le volume des réserves de pétrole et de gaz éventuelle avant le début du forage.

Encouragé par les importantes découvertes de gaz au large de l'Egypte et d'Israël, Total a exprimé un grand intérêt pour les blocs méditerranéens et procède actuellement à des forages au large de Chypre.

Dans un autre consortium formé avec Exxon Mobil et Hellenic Petroleum, le groupe français a également exprimé son intérêt pour la prospection de deux sites au large de la Crète, amenant ainsi la Grèce a lancer un appel d'offres.

Par ailleurs le groupe français Vinci, qui détient des participations dans deux grands concessionnaires autoroutiers grecs et exploite l'un des plus grands ponts à haubans du monde, envisage également de participer à de nouveaux projets de concessions dans le pays.

Dans le quotidien Ta Nea, le responsable du département concessions de Vinci, Nicolas Notebaert, déclare que le groupe français est intéressé par le bail à long terme de l'autoroute Egnatia, qui traverse la Grèce d'est en ouest.

Dans le cadre de son plan de sauvetage qui comprend notamment des privatisations, la Grèce prévoit de lancer un appel d'offres sur Egnatia à la fin de l'année.

Vinci et Alstom se sont également associés à des entreprises grecques en vue de participer à un appel d'offres sur l'extension du métro d'Athènes.

Le président Emmanuel Macron et le Premier ministre grec Alexis Tsipras ont également convenu de développer la coopération dans les nouvelles technologies, le tourisme, les infrastructures et la défense.

Le gouvernement grec signera ainsi vendredi avec la banque d'investissement publique Bpifrance un protocole d'accord.

 

(Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus