Total attend le feu vert des autorités britanniques pour Elgin

par Muriel Boselli et Karolin Schaps

Partager

PARIS (Reuters) - Total devrait obtenir dans les prochains jours les autorisations des autorités britanniques pour la mise en oeuvre des travaux permettant de mettre fin à la fuite de gaz sur sa plate-forme d'Elgin en mer du Nord, apprend-on dimanche de sources du secteur.

Le pétrolier français veut lancer deux processus en parallèle pour stopper la fuite de gaz, mais ne peut agir dans les deux cas sans le feu vert de l'autorité britannique Health and Safety Executive (HSE).

"L'autorisation pour les deux options devrait arriver en début de semaine prochaine, peut-être lundi", a dit l'une des sources.

A propos de l'étude des risques, un porte-parole de la HSE a déclaré : "le processus est en cours. Je ne peux pas faire de commentaires sur le calendrier."

Dans la première hypothèse envisagée, Total injectera une boue de forage pour boucher le puits par le haut et le mettre ainsi à l'abandon, bien que ceci reste une option risquée parce qu'une intervention humaine sur la plate-forme sera nécessaire.

Total étudie en deuxième option le creusement de deux puits de secours, ce qui pourrait prendre six mois et coûter trois milliards de dollars.

Le PDG de Total Christophe de Margerie a annoncé samedi qu'une torchère qui brûlait près de la plate-forme de forage s'était éteinte naturellement, ce qui a réduit le risque d'explosion.

Cette torchère avait été rendue nécessaire pour purger le gaz en excès et éviter une trop grande pression sur la plate-forme.

La fuite de gaz a contraint Total à évacuer les 238 personnes qui travaillaient sur la plate-forme, située à environ 240 kilomètres au large de la ville écossaise d'Aberdeen.

Danielle Rouquié pour le service français

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS