Total annonce le rachat du spécialiste de l'éolien Global Power Wind France

Le groupe français Total a annoncé ce 20 mars dans un communiqué le rachat du spécialiste de l'éolien Global Wind Power France sans préciser le montant de l'opération.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Total annonce le rachat du spécialiste de l'éolien Global Power Wind France
Le groupe français Total a annoncé vendredi dans un communiqué le rachat du spécialiste de l'éolien Global Wind Power France sans préciser le montant de l'opération. /Photo prise le 16 janvier 2020/REUTERS/Régis Duvignau

Le groupe pétrolier Total renforce ses investissements dans le secteur des énergies renouvelables. Il annonce ce 20 mars le rachat du français Global Wind Power France pour un montant non précisé. Il précise que cette entreprise détient un portefeuille de plus de 1.000 mégawatts (MW) de projets éoliens terrestres, dont 250 MW seront mis en service à l'horizon 2025.

Cette acquisition, effectuée via la filiale du groupe pétrolier français dédiée aux énergies renouvelables Total Quadran, "démontre la volonté de Total de se développer sur l'ensemble des énergies renouvelables" et son "ambition d'être un des principaux acteurs du renouvelable en France", déclare Philippe Sauquet, directeur général Gaz Renewables & Power de Total, cité dans un communiqué.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Total Quadran dispose déjà d'une capacité installée et opérée de 1.000 MW, dont plus de 500 MW d'éolien terrestre, précise Philippe Sauquet dans ce document.

Cette opération constitue le deuxième investissement de Total dans l'éolien en deux jours. Le groupe pétrolier français a annoncé jeudi avoir conclu un accord avec le développeur Simply Blue Energy pour acquérir une participation de 80% dans le projet d'éolien flottant Erebus situé en mer Celtique, au Pays de Galles.

Total projette d'investir environ deux milliards d'euros par an dans les énergies faiblement carbonées et d'augmenter sa capacité de production à environ 25 gigawatts (GW) d'ici 2025, contre environ 3 GW actuellement.

Avec Reuters (Sudip Kar-Gupta et Bate Felix ; version française Myriam Rivet, édité par Jean-Michel Bélot)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS