Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Total abandonne l’Iran... pour les Etats-Unis

, , , ,

Publié le

Le géant français des hydrocarbures, Total, a annoncé le 5 novembre la conclusion d’un protocole d’accord avec Sempra Energy pour développer des projets d'exportation de gaz naturel liquéfié nord-américain.

Total abandonne l’Iran... pour les Etats-Unis © DR.

Au moment où le géant français des hydrocarbures se retire de l’Iran, sous embargo et sous la menace de sanctions américaines, Total se trouve une compensation en renforçant sa position aux Etats-Unis. Le 5 novembre, le groupe français a annoncé la signature d’un accord avec l'américain Sempra Energy pour développer des projets d'exportation de gaz naturel liquéfié (GNL).

Total investit dans le GNL américain

"Dans le cadre de ce protocole d'accord, Sempra Energy, et Total poursuivront prioritairement le développement des projets Cameron LNG en Louisiane et Energía Costa Azul (ECA) en Basse-Californie, au Mexique", ont indiqué les deux groupes dans un communiqué commun. Total pourra récupérer jusqu'à 9 millions de tonnes de GNL par an (Mtpa) des projets Cameron LNG Phase 2 et ECA.

Cet été, Total, à travers le rachat des activités GNL d’Engie, a pris position (16,6%) dans le projet géant Cameron LNG tout en s’attribuant la place de n°2 mondial du GNL. L'ensemble de la première phase du projet Cameron LNG en Louisiane devrait entrer en production l'an prochain, avec une capacité de liquéfaction de 14 millions Mtpa.

La première phase du projet ECA LNG porte sur une capacité export de 2.5 Mpta. La phase 2 prévoit de développer une capacité additionnelle de l’ordre de 12 Mtpa. Le projet ECA est situé en Basse-Californie au Mexique et sera alimenté par du gaz naturel venant des Etats-Unis. Selon l’accord, Total pourra également devenir actionnaire du projet ECA LNG.

 

Les Etats-Unis, leaders du pétrole et du gaz naturel

Les États-Unis cherchent à renforcer leur position de leader mondial dans la production de pétrole et de gaz naturel. "L’objectif à long terme de Sempra Energy est ainsi de développer plus de 45 Mtpa de capacités d'exportation de GNL en Amérique du Nord", a déclaré Jeffrey W. Martin, PDG de Sempra Energy.

"Nous sommes ravis de collaborer avec Sempra Energy pour étendre le projet Cameron LNG et renforcer ainsi sa compétitivité. Nous nous réjouissons également de développer le nouveau projet Energia Costa Azul, sur la côte Pacifique, qui bénéficiera de synergies avec des infrastructures existantes et d'un avantage important en termes de coût de transport pour les clients asiatiques. En travaillant ensemble avec Sempra, nous sommes convaincus de pouvoir bâtir une position de leader sur le marché nord-américain des exportations de GNL", a expliqué Patrick Pouyanné, PDG de Total, cité dans le communiqué.

La confirmation de la participation de Total reste soumise à la signature d’accords définitifs. La Bourse a réagi de manière positive, le titre affichant une hausse de 2,5 % à 51,52 euros le 5 novembre.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle