Toshiba veut 1,6 milliard d'euros de prêts pour se restructurer

TOKYO (Reuters) - Toshiba a demandé à trois banques japonaises de nouveaux prêts d'un montant de l'ordre de 200 milliards de yens (1,6 milliard d'euros) pour financer sa restructuration, ont dit jeudi des sources au fait du dossier.
Toshiba veut 1,6 milliard d'euros de prêts pour se restructurer

Les trois banques sont Sumitomo Mitsui Banking, Mizuho Bank et Sumitomo Mitsui Trust Bank et elles sont disposées à prêter bien que le montant fasse l'objet d'une négociation, ont ajouté les sources.

Ces fonds sont d'une importance vitale pour le conglomérat japonais qui tente de rationaliser sa structure dont les performances médiocres ont été masquées des années durant par une comptabilité falsifiée.

Un porte-parole de Toshiba a confirmé des discussions avec les banques en vue de nouveaux prêts et dit que les montants et les conditions n'étaient pas encore fixés.

Les trois banques n'ont fait aucun commentaire.

Toshiba, noté en catégorie spéculative par Moody's, s'était assuré un crédit de 400 milliards de yens en septembre.

Le directeur général Masashi Muromachi a promis d'accélérer la restructuration: plus de 10.000 suppressions de postes ont déjà été annoncées, tandis que le pôle semiconducteurs doit être revu de fond en comble et qu'il est prévu de vendre les segments PC et électroménager, déficitaires.

Toshiba compte enfin vendre l'intégralité de sa filiale d'équipements médicaux Toshiba Medical Systems, plutôt qu'une partie seulement, ont dit des sources à Reuters cette semaine.

L'action Toshiba a gagné un peu plus de 7% jeudi en Bourse de Tokyo, dont l'indice Nikkei a pris 1,28%.

(Makiko Yamazaki et Taiga Uranaka, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS