Toshiba plombé par la filialisation de ses mémoires flash

Pour son exercice fiscal à clôturer en mars 2018, le groupe japonais Toshiba anticipe une perte nette d’environ 1 milliard de dollars, la quatrième en quatre ans. Elle est due à des charges d'impôts liées à la filialisation de ses mémoires flash NAND.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Toshiba plombé par la filialisation de ses mémoires flash
Siège de Toshiba à Tokyo, au Japon

Encore un exercice fiscal déficitaire en vue pour Toshiba. Le groupe japonais d’électronique vient de réviser ses résultats financiers pour son exercice fiscal en cours à clôturer en mars 2018. Désormais, il s’attend à une perte nette de 110 milliards de yens, l’équivalent d’environ 1 milliard de dollars. Ce sera son quatrième exercice consécutif dans le rouge. Auparavant, il s’attendait un bénéfice net de 230 milliards de yens, l’équivalent de 2 milliards de dollars.

Filialisation des mémoires flash NAND

Toshiba explique ce changement par la filialisation en avril 2017 de son activité dans les mémoires flash NAND au sein de la société Toshiba Memory Corporation. Un accord a été conclu en septembre 2017 pour sa vente au consortium Pangea mené par le fonds d’investissement américain Bain Capital pour environ 18 milliards de dollars.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Autant d’opérations qui entrainent des charges d'impôts estimées par Toshiba à 340 milliards de yens, l’équivalent de 3 milliards de dollars. Le groupe n’inclut pas le produit de la vente dans les comptes de son exercice en cours, puisque la transaction doit d’abord obtenir l’approbation des autorités de la concurrence et du gouvernement japonais. Des formalités qu’il espère boucler avant le 31 mars 2018.

Le passif dépasse l'actif

Avec cette révision des résultats, Toshiba voit son bilan financier se détériorer encore plus avec un passif qui dépasse l’actif de 750 milliards de yens, l’équivalent de 7 milliards de dollars. le groupe de Tokyo mise sur la vente de ses mémoires flash NAND pour restaurer l’équilibre et reconstituer ses fonds propres à près de 1 milliard de dollars.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS