Toshiba: Perte nucléaire plus forte que prévu, le titre chute

TOKYO (Reuters) - Les activités nucléaires de Toshiba aux Etats-Unis pourraient accuser une perte de 700 milliards de yens (5,7 milliards d'euros), soit 200 milliards de plus que ce qui avait été initialement été suggéré aux investisseurs, a rapporté l'agence de presse Kyodo.
Partager

A la suite de cette information, le titre du conglomérat japonais a chuté de 15,98% à 242,3 yens, ce qui a été de très loin la plus forte baisse de l'indice Nikkei 225 qui a lui-même gagné 0,94%.

Toshiba s'est refusé à tout commentaire.

Le 27 décembre, le groupe avait annoncé prévoir une charge pour dépréciation de plusieurs milliards de dollars liée à une acquisition dans le nucléaire aux Etats-Unis, ajoutant alors qu'il pourrait devoir lever des capitaux pour préserver ses fonds propres.

Le titre avait plongé de 34% sur les deux séances qui avaient suivi cette annonce, ce qui ne l'avait pas empêché de terminer l'année 2016 sur un gain de 13,3%. Avec la chute de ce jeudi, la valeur a basculé dans le rouge depuis le début de l'année, avec un recul de 14,4%.

Mercredi, l'action avait gagné 2,4% après qu'une source a dit que Toshiba envisageait de vendre à Western Digital une participation minoritaire dans sa filiale de semi-conducteurs, en vue d'amortir le choc de la perte nucléaire aux Etats-Unis.

En avril, Toshiba avait annoncé avoir déprécié la valeur de sa filiale nucléaire Westinghouse de 260 milliards de yens sur l'année 2015-2016.

Cette mesure, attendue en raison de la détérioration de l'activité nucléaire depuis le désastre de Fukushima en 2011, devait aider le groupe à tourner la page d'un scandale comptable de 1,3 millard de dollars qui a éclaté en 2015.

Ce scandale avait conduit la Bourse de Tokyo à placer Toshiba sur une liste de surveillance, empêchant de ce fait le groupe d'émettre de nouvelles actions pour consolider son bilan.

A fin septembre, les fonds propres du groupe étaient de 363,2 milliards de yens, soit seulement 7,5% du total de ses actifs.

(Tim Kelly, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

49 - Cholet

Prestation de surveillance et de sécurité par vigile de l'accueil de la CAF de Maine-et-Loire

DATE DE REPONSE 06/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS