Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Toshiba lance la construction d’une usine de mémoires flash 3D de 9 milliards de dollars

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

Le japonais Toshiba Memory Corp a donné le premier coup de pioche à sa nouvelle usine de mémoires flash 3D à Kitakami, au Japon. A sa mise en service, cette usine de 9 milliards de dollars sera l’une des plus avancées au monde.

Toshiba lance la construction d’une usine de mémoires flash 3D de 9 milliards de dollars
Image virtuelle de l'usine K1 de mémoires flash de Toshiba à Kitakami, au Japon
© Toshiba

Toshiba Memory Corp, une société japonaise contrôlée par le fond d’investissement américain Bain Capital, lance la construction de sa nouvelle usine de mémoires flash 3D à Kitakami, au Japon. Le coup d’envoi du chantier a été donné lors d’une cérémonie officielle sur le site le 24 juillet 2018. L’investissement total s’élève à la bagatelle de 9 milliards de dollars.

Relance du partenariat avec Western Digital

Les détails techniques ne sont pas dévoilés. Mais selon Toshiba Memory Corp, cette usine, baptisée K1, sera, lors de sa mise en service à l’automne 2019, l’une des plus avancées au monde. Elle sera construite selon des normes antisismiques plus draconiennes. Elle mettra en œuvre des mécanismes d’économie d’énergie qui en feront une usine particulièrement efficace sur le plus énergétique. Elle bénéficiera enfin de procédé de contrôle de la production à l’intelligence artificielle améliorant la productivité et la qualité.

Ce projet relance le partenariat avec Western Digital, durement mis à mal par des mois de querelle au sujet de la vente des mémoires flash NAND de Toshiba. L’investissement et la production seront partagés, sur un modèle d’alliance en place depuis 2000 pour faire contrepoids au coréen Samsung Electronics qui domine allègrement le marché.

Les deux partenaires disposent de plusieurs usines de mémoires flash NAND en commun sur le site de Hokkaichi, au Japon. Kitakami devient leur deuxième site de production. K1 sera leur plus grande usine.

Insuffisance des capacités de production

Selon le cabinet TrendForce, le duo Toshiba Memory Corp-Western Digital représente 34,5% du marché mondial des mémoires flash NAND au premier trimestre 2018, contre 37% pour Samsung Electronics. Depuis le deuxième semestre 2016, le marché connait une forte effervescence due à l’insuffisance des capacités de production alors que la demande augmente dans les PC, les mobiles ou encore les équipements de datacenters.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle