Toshiba envisage la cession d’une part du contrôle de ses mémoires flash à Western Digital

Le géant japonais de l’électronique Toshiba envisage la scission de son activité dans les mémoires flash et d’en céder 20% du capital à l’américain Western Digital. De quoi lui rapporter 2,7 milliards de dollars et l’aider à traverser la mauvaise passe financière dans laquelle il est plongé.

Partager
Toshiba envisage la cession d’une part du contrôle de ses mémoires flash à Western Digital

Toshiba n’en finit pas de se restructurer. Aux abois depuis l’éclatement du scandale financier de 1,3 milliard de dollars en 2015, le géant japonais de l’électronique est contraint de toucher à ce qui constitue son joyau : les mémoires flash. Selon le journal Nikkei, il envisage de filialiser cette activité et d’en céder environ 20% du capital à l’américain Western Digital, son partenaire dans la production de ces puces de stockage de données. De quoi lui rapporter jusqu'à 2,7 milliards de dollars. D’autres investisseurs potentiels seraient également sur les rangs. Dans un communiqué, le groupe de Tokyo reconnait étudier la scission de ses mémoires flash mais se garde de confirmer les informations du Nikkei.

Cession d'activités à problèmes

Ebranlé par le scandale financier (falsification des comptes pour minimiser les pertes dans les PC, la télévision ou l’électroménager), Toshiba a été obligé, pour redresser la barre, de vendre toutes les activités à problèmes : l’éclairage à Konka, les capteurs d’image à Sony, le médical et les caméras industrielles à Canon et l’électroménager à Midea. Il a au même temps arrêté ses activités dans les LED blanches, les objets connectés et les légumes produits dans des enceintes aseptisées. Et dans les PC, il a réduit la voilure en se repliant sur le marché des entreprises. Autant de restructurations qui lui ont permis de sortir la tête de l’eau et de prévoir un retour aux bénéfices sur l’exercice fiscal à clôturer le 31 mars 2017.

Seulement voilà : Toshiba est rattrapé par un revers de fortune dans son activité dans le nucléaire. Le groupe fait face à une dépréciation d’actifs estimée à 4 milliards de dollars de Westinghouse, l’entreprise américaine d’électronucléaire qu’il a rachetée en 2006. Il a besoin d’argent frais pour financer l’opération et éviter la banqueroute.

Priorité stratégique

Dans son recentrage stratégique, Toshiba fait des mémoires flash, qui forment 70% de son chiffre d’affaires dans les semiconducteurs, l’une de ses deux priorités clés aux cotés des solutions d’infrastructure énergétiques. C’est pourquoi il tient, dans tous les cas, à conserver le contrôle de sa future filiale, selon le Nikkei.

Ce mouvement est fort de symbôles. Toshiba reste le champion japonais des semiconducteurs, devant son compatriote Renesas Electronics, et le dernier fabricant de puces mémoires du Japon depuis la perte d'Elpida Memory racheté en 2013 par l'américain Micron Technology. Il est l'inventeur des mémoires flash même s'il a été ensuite supplanté par le coréen Samsung. Selon IC Insights, il devrait se classer 8 e dans les semiconducteurs en 2016 avec un chiffre d’affaires de 10,9 milliards de dollars, en bond de 16%. Il reste le seul acteur japonais à figurer encore dans le Top 10 mondial

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

78 - Versailles

Gestion/exploitation du service « distribution multimédia à l'attention des visiteurs ». Lot 2

DATE DE REPONSE 17/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS