Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Toray va produire des fibres de carbone à Lacq

Olivier James , , ,

Publié le

Cette fois c’est sûr : le groupe japonais va bel et bien investir à Lacq (Pyrénées-Atlantiques) dans une usine de production de fibres de carbone. Une installation qui fera de la France un pays phare pour le groupe en matière de composites.

Toray va produire des fibres de carbone à Lacq © D.R. - Toray

Le groupe Toray croit dans les matériaux composites. Et dans sa volonté de rester l’un des leaders mondiaux de la production de fibres de carbone, le japonais vient d’annoncer que la France allait accueillir à Lacq (Pyrénées-Atlantiques) sa troisième usine, après le Japon et les Etats-Unis. Une usine du même genre est également en cours de construction en Corée du Sud.

« L’investissement en France sera supérieur à 100 millions d’euros », affirme Bernard Martin, Pdg de Toray Carbon Fibers Europe, branche européenne du groupe. Une somme qui représente donc environ le quart d’une enveloppe totale de près 450 millions d’euros destinée à renforcer les capacités de production mondiale de fibres de carbone sur l’ensemble des sites du groupe. Elles passeront ainsi de 17 900 tonnes à 27 100 tonnes à l’horizon 2015, date à laquelle les nouvelles installations ou leur renforcement devraient être effectif.

Au cœur de la zone industrielle de Lacq, Toray compte faire l’acquisition d’un terrain de 160 000 m² appartenant au groupe Total. « Nous allons procéder à la création de 50 emplois directs », précise Bernard Martin. En outre, cette nouvelle installation changera totalement l’activité du groupe en France.

Déjà présent à Abidos via sa filiale Soficar, Toray importait jusque-là du PAN depuis le Japon. Le PAN ? Il s’agit de polyacrylonitrile, un polymère issu du pétrole qui sert à la fabrication de fibres de carbone. Lesquelles entre dans la composition des matériaux composites. Désormais, à Lacq, Toray produira ce PAN. Ce qui en fera l’unique usine de ce type en France.

Cet investissement est poussé par le désir d’Airbus de sécuriser son approvisionnement en fibres de carbone. Le constructeur est fortement consommateur de matériaux composites qui allègent ses appareils. A l’avenir, Toray ambitionne de faire du site de Lacq sa base européenne pour fournir des secteurs tels que l’aéronautique, l’automobile et l’éolien.

Toray est un groupe japonais qui réalise un chiffre d’affaires de l’ordre de 18 milliards d’euros et qui emploie 39 000 salariés dans le monde. La production de fibres textiles (polyamide, polyester…) représente encore 60% de son chiffre d’affaires. Les technologies de l’environnement (filtration d’eau, membranes…) en représentent 20%. Les dernier 20% sont liées aux activités à fort potentiel (fibres de carbone, écrans plats…).

 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle