TomTom: Le pari sur les services commence à porter ses fruits

(Reuters) - TomTom a publié mercredi des résultats meilleurs que prévu au titre du deuxième trimestre, la bonne performance de ses activités automobiles et de services ayant partiellement compensé la faiblesse de sa division produits de grande consommation, notamment de ses bracelets connectés.
Partager
TomTom: Le pari sur les services commence à porter ses fruits
TomTom a publié mercredi des résultats meilleurs que prévu au titre du deuxième trimestre, la bonne performance de ses activités automobiles et de services ayant partiellement compensé la faiblesse de sa division produits de grande consommation, notamment de ses bracelets connectés. /Photo d'archives/REUTERS/Robin van Lonkhuysen

Le spécialiste néerlandais de la cartographie numérique parie sur des services forte marge comme les cartes et logiciels pour les constructeurs automobiles et la gestion de flottes pour faire face au ralentissement du marché des GPS.

Son bénéfice net ajusté au deuxième trimestre s'est établi en baisse de 10% à 21,0 millions d'euros, mais il reste nettement supérieur au consensus Reuters (14,4 millions).

Le titre avance de 7,25% à 9,36 euros vers 10h30 GMT en Bourse d'Amsterdam, dans des volumes importants.

"La hausse du revenu de la division Automobile et Licences améliore les marges bénéficiaires, ce qui donne plus de marge de manoeuvre pour investir dans la technologie - un cercle vertueux", dit Andrew Humphrey, analyste chez Morgan Stanley.

Son chiffre d'affaires du deuxième trimestre est également ressorti supérieur aux attentes, à 253,4 millions d'euros (-4%), alors que le consensus Reuters était à 240 millions d'euros.

TomTom a néanmoins abaissé son objectif de chiffre d'affaires annuel, qu'il attend désormais dans le bas de la fourchette anticipée de 925 millions à 950 millions d'euros.

Le groupe a annoncé étudier les options ouvertes à son activité tournée vers le sport, qui vend des bracelets connectés et représente environ 10% du chiffre d'affaires 2016. "Cette activité est en perte depuis le début", note Andrew Humphrey.

(Wout Vergauwen et Toby Sterling,; Claude Chendjou pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS