Tokyo demande à Pékin de prendre une "décision sage" sur le yuan

Publié le

PEKIN (Reuters) - Le ministre japonais des Finances, Naoto Kan, déclare avoir dit au Premier ministre chinois Wen Jiabao attendre de la Chine qu'elle prenne une décision sage concernant le yuan, sur fond de pressions internationales pour que Pékin laisse sa devise s'apprécier.

Tokyo demande à Pékin de prendre une "décision sage" sur le yuan © REUTERS

"Les questions du yuan, des devises en général et de l'excédent de liquidités sont liées, voilà ce que je lui ai dit", a déclaré Naoto Kan, par ailleurs vice-Premier ministre, aux journalistes après avoir été reçu samedi à Pékin par Wen.

Kan dit avoir également mis Wen en garde contre les retombées sur l'économie d'une bulle boursière, après l'expérience qu'a connue le Japon lorsqu'a éclaté sa bulle immobilière dans les années 1980.

Le Groupe des sept (G7) presse la Chine de réévaluer sa devise, qu'elle maintient, selon ses détracteurs, à un niveau artificiellement bas, ce qui lui donne un avantage injuste à l'export et empêche une croissance économique plus équilibrée.

"Il (Wen) m'a dit qu'il existait différents types de relations sur la plan du commerce, comme celle entre Japon et Chine, Etats-Unis-Chine, Union européenne-Chine, et qu'il ne fallait pas faire de déclarations unilatérales", a dit Kan.

"De façon générale, je pense que c'est vrai. En ce qui concerne le commerce Japon-Chine, le Japon n'a aucun problème majeur(...). Mais les relations varient avec d'autres pays, et donc je lui ai dit que j'attendais de la Chine qu'elle prenne une décision sage".

Tetsushi Kajimoto; Eric Faye pour le service français

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte