Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

TLD étend son usine d’équipements aéroportuaires de Sorigny

, , , ,

Publié le

Pour répondre à la demande d'équipements aéroportuaires, TLD ajoute 6 000 mètres carrés à sa principale usine française de Sorigny (Indre-et-Loire).


Crédit TLD - Vue 3D de la future extension du site TLD à Sorigny, à droite sur la photo. En arrière plan, la piste d'essai des tracteurs d'avions Taxibot.

L'industriel français TLD lance le chantier d'extension de sa principale usine à Sorigny, près de Tours (Indre-et-Loire), inaugurée en septembre 2014, afin de répondre à la forte demande de tracteurs d'avions, tapis à bagages et autres escaliers émanant des compagnies américaines. La restructuration gagnante des compagnies aériennes nord-américaines, amplifiée par la baisse du kérosène, a créé un "appel d'air", témoigne Jean-Marie Fulconis, PDG de l'équipementier aéroportuaire TLD.

Un bâtiment de 6 000 mètres carrés devrait sortir de terre dès le printemps 2016 pour une mise en service durant l'été 2017. Comme pour la première unité, le projet est porté par la Société d'équipement de la Touraine (SET) pour 8,5 millions d'euros, qui louera l'ensemble à TLD.

Relocalisation de groupes électrogènes

A noter que cette usine est appelée à produire Taxibot, le tracteur d'avions automatisé qui avait valu un grand prix national de l'innovation à TLD en 2013. "Quatre appareils sont opérationnels, dont trois à Francfort avec Lufthansa. Cinq autres sont en production", précise Valentin Schmitt, directeur Europe de TLD, qui envisage de livrer un appareil par mois à court terme.

Une autre usine française bénéficie de la croissance du transport aérien, celle de Saint-Lin, près de Niort (Deux-Sèvres), où l'ETI a acquis et rénové un bâtiment voisin pour plus de 200 000 euros. Incité par la baisse du coût de production en euro face au dollar, TLD a relocalisé dans cet atelier un assemblage de groupes électrogènes. Ils étaient jusqu'à présent produits aux Etats-Unis. Ce qui a généré la création d'une vingtaine d'emplois.

Plus de 400 millions de chiffre d'affaires en 2015

TLD emploie 1 450 personnes, dont 400 dans ses trois usines françaises à Montlouis, Sorigny (Indre-et-Loire) et Saint-Lin (Deux-Sèvres). Son chiffre d'affaires a bondi de 325 millions d'euros en 2013 à 350 millions en 2014. En 2015, il devrait dépasser 400 millions d'euros. Le groupe Alvest propriétaire de TLD est contrôlé par le fonds Sagard (52 %) et les salariés (48 %).

Stéphane Frachet

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus