Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Tissage de Picardie change de mains

, ,

Publié le

Capital


Le Tribunal de commerce d'Amiens a autorisé, le 21 mars, la reprise de Tissage de Picardie, implantée à Villers-Bretonneux (Somme) par René de Gaillande. L'industriel parisien devait reprendre une partie de l'activité de Philips Eclairage à Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle) au début de l'année. Cependant, cette cession a été suspendue faute de financement suffisant par le groupe néerlandais qui cherche désormais un autre acquéreur.

René de Gaillande, plusieurs reprises de sociétés à son actif, sauve in extremis Tissage de Picardie, dirigée pendant 27 ans par Guillaume Sarkozy, et compte conserver 44 des anciens 62 salariés. Le dirigeant envisage aussi d'investir entre 1,5 et deux millions d'euros dans l'entreprise. Elle avait déposé le bilan en septembre 2005 et son redressement judiciaire s'achevait le 17 mars. Le Tribunal avait jugé nécessaire de prolonger sa réflexion de quelques jours concernant cette offre de reprise.

Spécialisée dans le tissu d'ameublement, Tissage de Picardie a divisé ses effectifs par deux depuis le début de l'année 2004. Elle a été très éprouvée par le « trou d'air » lié au dépôt de bilan de Boussac fin 2003 qui s'est accompagné d'une baisse significative et imprévue de commandes à la fin de l'année 2003.

De notre correspondante en Picardie, Claire Garnier

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle