Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Tiru valorise 100 000 tonnes de déchets par an à Hénin-Beaumont

, ,

Publié le

Trois agglomérations regroupées dans un syndicat mixte d’élimination et de valorisation des déchets, le Symevad, ont confié à Tiru, filiale d’EDF, la réalisation d’une unité Tri valorisation matière et énergie (TVME) unique en France, à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais). La nouvelle infrastructure a nécessité un investissement de 53 millions d’euros.

Tiru valorise 100 000 tonnes de déchets par an à Hénin-Beaumont
Tri valorisation matière et énergie (TVME) à Hénin-Beaumont.
© Tiru

Il est terminé le temps où, au bord de l’autoroute A1 en direction de Lille, l’activité de la vieille usine d’incinération d’Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) - datant de 1972 - générait une odeur d’œuf pourrie et libérait allègrement ses dioxines. L’usine, fermée à la fin de l’année 2014, est aujourd’hui remplacée par un centre de Tri valorisation matière et énergie (TVME), unique en France. Cumulant méthanisation et production de combustibles solides de récupération (CSR), ce TVME dispose d’une capacité de traitement de 100 000 tonnes de déchets par an et a nécessité un investissmeent de 53 millions d'euros.

Ce nouvel équipement est géré par le Syndicat mixte d’élimination et de valorisation des déchets (le Symevad) regroupant 82 communes (311 000 Habitants) issues de trois agglomérations voisines : la communautés d’agglomération du Douaisis (Nord), celle d’Hénin-Carvin (Pas-de-Calais) et la communauté de communes Osartis (Vitry-en-Artois, Pas-de-Calais). Sa réalisation a été confiée à Tiru, la filiale spécialisée dans la valorisation des déchets du groupe EDF, associée à Rameny Environnement. Ce TVME a généré un investissement de 53 millions d’euros, cofinancé par l’Agence de l'environnement et de la maitrise de l'énergie (Ademe) à hauteur de 5 millions d’euros et les fonds européens Feder pour 3 millions d’euros. Il emploie 28 personnes, soit 8 de plus que l’ancienne usine d’incinération.

Le process se déploie en cinq étapes : la réception des déchets ménagers livrés par les camions de collecte, la séparation mécanique afin d’éliminer les métaux et déchets non valorisés (15% du total, expédié en centre d’enfouissement), le malaxage orientant les déchets fermentescibles vers une l’unité de méthanisation et production de biométhane injecté dans le réseau gaz de ville (une prévision de 24 GWh/an de biométhane soit l’équivalent des besoins en énergie de plus de 3 000 foyers), la partie solide est ensuite séchée, triée afin d’extraire les matériaux ferreux et inertes, puis affinée. Ce sont ainsi 32 000 tonnes/an de combustibles solides de récupération (CSR) qui, broyés, sont orientés vers les cimenteries pour être utilisés comme combustibles.

Le plus important site d’injection de biométhane

Ce TVME résulte d’une adaptation du procédé allemand MYT initié par l’usine allemande de Kahlenberg depuis plus de cinq ans. Il a été enrichi de solutions nouvelles sur le traitement des odeurs et des poussières et le recyclage de l’eau de process. Opérationnel depuis janvier 2016, il est officiellement inauguré vendredi 9 décembre 2016. Les départements du Nord et Pas-de-Calais comptent quatre unités de méthanisation et d’injection de biométhane: le Centre de valorisation organique de Sequedin (Nord), Biogaz Pévèle à Wannehain (Nord), Le Pré du Loup Energie à Cucq-Saint-Josse (Pas-de-Calais) et le TVME d’Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais). Ce dernier est le plus important site d’injection de biométhane parmi les 14 sites existant en France.

Dans les Hauts-de-France, Tiru gère les centres de valorisation énergétique de Douchy-les-Mines, Dunkerque, Maubeuge et Saint-Saulve dans le Nord, ainsi que celui de Villers-Saint-Paul dans l’Oise, les unités de méthanisation de Calais et Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) ainsi que l’exploitation de la chaufferie biomasse du site de Candia à Awoingt (Nord). La filiale du groupe EDF annonce un chiffre d’affaires global de 232 millions d’euros pour l’année 2015.

Francis Dudzinski

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle