Tiru valorise 100 000 tonnes de déchets par an à Hénin-Beaumont

Trois agglomérations regroupées dans un syndicat mixte d’élimination et de valorisation des déchets, le Symevad, ont confié à Tiru, filiale d’EDF, la réalisation d’une unité Tri valorisation matière et énergie (TVME) unique en France, à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais). La nouvelle infrastructure a nécessité un investissement de 53 millions d’euros.

Partager

Tiru valorise 100 000 tonnes de déchets par an à Hénin-Beaumont
Tri valorisation matière et énergie (TVME) à Hénin-Beaumont.

Il est terminé le temps où, au bord de l’autoroute A1 en direction de Lille, l’activité de la vieille usine d’incinération d’Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) - datant de 1972 - générait une odeur d’œuf pourrie et libérait allègrement ses dioxines. L’usine, fermée à la fin de l’année 2014, est aujourd’hui remplacée par un centre de Tri valorisation matière et énergie (TVME), unique en France. Cumulant méthanisation et production de combustibles solides de récupération (CSR), ce TVME dispose d’une capacité de traitement de 100 000 tonnes de déchets par an et a nécessité un investissmeent de 53 millions d'euros.

Ce nouvel équipement est géré par le Syndicat mixte d’élimination et de valorisation des déchets (le Symevad) regroupant 82 communes (311 000 Habitants) issues de trois agglomérations voisines : la communautés d’agglomération du Douaisis (Nord), celle d’Hénin-Carvin (Pas-de-Calais) et la communauté de communes Osartis (Vitry-en-Artois, Pas-de-Calais). Sa réalisation a été confiée à Tiru, la filiale spécialisée dans la valorisation des déchets du groupe EDF, associée à Rameny Environnement. Ce TVME a généré un investissement de 53 millions d’euros, cofinancé par l’Agence de l'environnement et de la maitrise de l'énergie (Ademe) à hauteur de 5 millions d’euros et les fonds européens Feder pour 3 millions d’euros. Il emploie 28 personnes, soit 8 de plus que l’ancienne usine d’incinération.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le process se déploie en cinq étapes : la réception des déchets ménagers livrés par les camions de collecte, la séparation mécanique afin d’éliminer les métaux et déchets non valorisés (15% du total, expédié en centre d’enfouissement), le malaxage orientant les déchets fermentescibles vers une l’unité de méthanisation et production de biométhane injecté dans le réseau gaz de ville (une prévision de 24 GWh/an de biométhane soit l’équivalent des besoins en énergie de plus de 3 000 foyers), la partie solide est ensuite séchée, triée afin d’extraire les matériaux ferreux et inertes, puis affinée. Ce sont ainsi 32 000 tonnes/an de combustibles solides de récupération (CSR) qui, broyés, sont orientés vers les cimenteries pour être utilisés comme combustibles.

Le plus important site d’injection de biométhane

Ce TVME résulte d’une adaptation du procédé allemand MYT initié par l’usine allemande de Kahlenberg depuis plus de cinq ans. Il a été enrichi de solutions nouvelles sur le traitement des odeurs et des poussières et le recyclage de l’eau de process. Opérationnel depuis janvier 2016, il est officiellement inauguré vendredi 9 décembre 2016. Les départements du Nord et Pas-de-Calais comptent quatre unités de méthanisation et d’injection de biométhane: le Centre de valorisation organique de Sequedin (Nord), Biogaz Pévèle à Wannehain (Nord), Le Pré du Loup Energie à Cucq-Saint-Josse (Pas-de-Calais) et le TVME d’Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais). Ce dernier est le plus important site d’injection de biométhane parmi les 14 sites existant en France.

Dans les Hauts-de-France, Tiru gère les centres de valorisation énergétique de Douchy-les-Mines, Dunkerque, Maubeuge et Saint-Saulve dans le Nord, ainsi que celui de Villers-Saint-Paul dans l’Oise, les unités de méthanisation de Calais et Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) ainsi que l’exploitation de la chaufferie biomasse du site de Candia à Awoingt (Nord). La filiale du groupe EDF annonce un chiffre d’affaires global de 232 millions d’euros pour l’année 2015.

Francis Dudzinski

Francis Dudzinski

Partager

NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Classe virtuelle - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    CANDIA
ARTICLES LES PLUS LUS