Tioxide ferme son usine de Calais

Le groupe américain Huntsman Corporation va fermer son usine Tioxide de Calais (Pas-de-Calais) au cours du troisième trimestre 2017. 108 emplois seront supprimés.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Tioxide ferme son usine de Calais
Dioxyde de titane broyé vu au microscope

La crainte était dans tous les esprits depuis presque deux ans. Elle s’est confirmée : Tioxide va totalement cesser sa production, à Calais (Pas-de-Calais), au cours du troisième trimestre 2017. Les 108 emplois seront supprimés. Le plan social sera précisé prochainement. Il devra tenir compte du fait, selon les syndicats, que 80 % des salariés sont des seniors.

Cette décision intervient après celle de février 2015 au cours de laquelle par un communiqué, le groupe américain Huntsman Corporation avait annoncé sa décision de réduire de 13 % sa capacité sa production en dioxyde de titane (servant à la fabrication d’un pigment utilisé dans la peinture) en Europe. Ce plan qui visait à générer 35 millions de dollars d’économies, a automatiquement entrainé la fermeture de la principale activité de l’usine de Calais et dans le même temps, la suppression de 150 emplois. Seuls étaient maintenus sur place, le broyage et la finition de cette matière. Signe inquiétant : le groupe considérait, dès ce moment-là, que l’usine affichait les coûts de fonctionnement les plus élevés.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

C’est aujourd’hui, ce même argument qui est évoqué pour justifier la fermeture de l’usine de Calais. Dans son communiqué publié depuis le siège du groupe à Woodlands, au Nord de Houston (Texas), Hunstman précise que cette décision va permettre d’optimiser la production de dioxyde de titane et de conforter, le programme d’amélioration de la productivité de l’activité Pigments et additifs.

Comme elle l’avait fait en 2015, Natacha Bouchart, la maire (Les Républicains) de Calais, réclame un plan de soutien de l’Etat. Evoquant le plan de revitalisation de 220 millions d’euros annoncé par le gouvernement suite à la fermeture de l’usine Whirpool d’Amiens, elle évalue à 82 millions d’euros l’aide que devrait apporter les pouvoirs publics.

L’usine Tioxide est installée à Calais depuis 1967. Elle a employé jusqu’à 570 salariés au cours des années 90.

Francis Dudzinski

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS