Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Tilly Sabco Bretagne à Guerlesquin, un redémarrage difficile

, ,

Publié le

L'abattoir de Tilly Sabco à Guerlesquin (Finistère) repris en décembre dernier par le trio formé de l'entreprise Olmix, de la société anglaise MS Food et de la CCI de Morlaix (Finistère), vient de relancer sa production cette semaine, mais ne peut pas produire comme promis des poulets aux algues, les autorisations administratives n'ont pas été données s'inquiète Olmix.

Tilly Sabco Bretagne à Guerlesquin, un redémarrage difficile

Les salariés de l'entreprise Tilly Sabco Bretagne ont repris l'activité lundi 9 mars sur le site de production de Guerlesquin (Finistère). Depuis le 5 décembre dernier et le jugement du tribunal de commerce de Brest (Finistère), cette usine est la propriété d'un trio formé de la société Olmix basée à Bréhan (Morbihan), de l'entreprise anglaise MS Food (négoce de produits agroalimentaires) et de la CCI de Morlaix (Finistère). Les trois partenaires misent en partie sur les poulets nourris aux algues.

Dans un communiqué publié jeudi 12 mars, la direction de l'entreprise Olmix, qui fabrique des compléments nutritionnels pour l'alimentation animale, précise que "le développement de la filière poulets élevés sans antibiotiques grâce aux algues, ne pourra prendre son essor que si un contrat permet de garantir l'approvisionnement en algues"

"Les associations écologiques extrémistes bloquent l'innovation"

Olmix attend depuis plusieurs semaines que "les services de l'Etat lui délivrent les autorisations nécessaires pour la collecte des algues sur le littoral breton". Elles serviront ensuite à la fabrication de solutions naturelles permettant d'élever les poulets. La direction d'Olmix "dénonce les actions de désinformation et les pressions exercées par certaines associations écologiques extrémistes qui bloquent l'innovation et, par conséquent, le développement de cette filière d'avenir".

500 000 euros d'investissement

Les trois repreneurs de Tilly Sabco ont investi chacun 500 000 euros dans le rachat de l'abattoir suite à la liquidation de la précédente société, Tilly Sabco. 120 salariés ont été licenciés en décembre dernier. Les repreneurs, qui ont conservé 202 emplois, ont été accompagnés dans le redémarrage du site par des prêts bancaires d'un montant de 2,5 millions d'euros.

La production de volailles - l'abattage actuel est de 50 000 poulets par jour- de Tilly Sabco Bretagne doit se répartir entre la viande halal, les saucisses de poulets, les volailles congelées pour le grand export et la nouvelle filière des poulets aux algues pour laquelle les dirigeants tablent sur un développement important.

Stanislas du Guerny

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle