Tigré: Le Conseil des droits de l'homme de l'Onu demande le retrait des troupes érythréennes

par Emma Farge

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Tigré: Le Conseil des droits de l'homme de l'Onu demande le retrait des troupes érythréennes
Le Conseil des droits de l'homme de l'Onu a adopté mardi une résolution appelant au retrait immédiat des troupes érythréennes du Tigré et exprimant sa vive inquiétude face aux violences dans cette région du nord de l'Ethiopie. /Photo prise le 21 septembre 2020/REUTERS//Mike Segar

GENÈVE (Reuters) - Le Conseil des droits de l'homme de l'Onu a adopté mardi une résolution appelant au retrait immédiat des troupes érythréennes du Tigré et exprimant sa vive inquiétude face aux violences dans cette région du nord de l'Ethiopie.

Des affrontements ont éclaté au Tigré il y a huit mois entre les forces du gouvernement central et le parti au pouvoir dans la région, le Front de libération du peuple du Tigré (TPLF). Le conflit a contraint près de 2 millions de personnes à fuir leurs foyers et a plongé environ 400.000 personnes dans la famine.

"Ce qui se passe dans la région du Tigré en Éthiopie est épouvantable", a déclaré l'ambassadeur Lotte Knudsen, cheffe de la délégation de l'UE auprès des Nations unies à Genève, qui a présenté la résolution. "Il est impératif que le Conseil des droits de l'homme se saisisse de la situation", a-t-elle dit.

Vingt pays ont voté en faveur de la résolution, 14 ont voté contre et treize se sont abstenus.

L'Érythrée, qui récuse toute violation des droits de l'homme et qui avait initialement nié la présence de ses troupes dans la région du Tigré, a voté contre la résolution.

La déléguée de l'Éthiopie, qui ne fait pas partie des 47 membres du conseil, a déclaré qu'elle rejetait catégoriquement la résolution.

"Cette résolution est une manifestation de mépris à l'égard de l'enquête conjointe en cours, dans l'intention d'influencer sa conclusion", a déclaré Mahlet Hailu Guadey, faisant référence à une enquête menée par la Commission éthiopienne des droits de l'homme avec les Nations unies sur des violations présumées.

(Reportage Emma Farge, version française Federica Mileo, édité par Sophie Louet)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS