Tiffany et LVMH proches d'un accord sur la diminution du prix d'achat, selon des sources proches du dossier

NEW YORK (Reuters) - Tiffany et LVMH sont proches d'un accord sur la diminution du prix que payerait le géant français du luxe pour mettre la main sur le joaillier américain et le ramener à 131,50 dollars par action, contre 135 dollars dans l'offre initiale, ont déclaré mercredi à Reuters deux sources proches du dossier.
Partager
Tiffany et LVMH proches d'un accord sur la diminution du prix d'achat, selon des sources proches du dossier
Tiffany et LVMH sont proches d'un accord sur la diminution du prix que payerait le géant français du luxe pour mettre la main sur le joaillier américain et le ramener à 131,50 dollars par action, contre 135 dollars dans l'offre initiale, ont déclaré mercredi à Reuters deux sources proches du dossier. /Photo prise le 10 septembre 2020/REUTERS/Carlo Allegri

A ce prix, LVMH bénéficierait d'une remise de 425 millions de dollars, soit environ 3%.

Une annonce pourrait être faite dès jeudi.

Selon l'une de ces sources, l'accord doit encore être approuvé par les actionnaires de Tiffany, ce qui ne devrait pas être un obstacle, et rien n'empêchera le joaillier de verser des dividendes jusqu'à la finalisation de l'opération.

LVMH et Tiffany sont en conflit depuis que le groupe dirigé par Bernard Arnault a annoncé début septembre qu'il ne pouvait pas "en l'état" mener à bien son projet de rachat, reprochant à l'américain des erreurs de gestion et des performances commerciales insuffisantes. Chacun d'eux a engagé une procédure judiciaire contre l'autre.

Un procès sur le litige opposant les deux sociétés est prévu pendant quatre jours à compter du 5 janvier prochain devant un tribunal du Delaware.

Si elle venait à se concrétiser, cette acquisition permettrait à LVMH d'étoffer sa division la moins importante, les montres et joaillerie, au sein de laquelle figurent déjà les marques Bulgari et Tag Heuer, de se développer dans l'un des domaines les plus dynamiques du secteur du luxe et de renforcer sa présence aux Etats-Unis.

Le titre LVMH a clôturé en baisse de près de 4% à la Bourse de Paris tandis que celui de Tiffany gagnait 0,8% à Wall Street.

(Greg Roumeliotis, Nicolas Delame pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS