Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Tifany Industries en redressement judiciaire

, , , ,

Publié le

La société Tifany Industries, spécialisée dans la fabrication de vaisselle jetable, a été placée en redressement judiciaire le 26 mai. Installée à Phalempin (Nord), près de Lille, elle emploie 107 salariés.

Tifany Industries en redressement judiciaire
Tifany Industrie - Fabrication d'assiettes en carton
© D.R

Tifany Industries a été placée en redressement judiciaire le 26 mai. La direction explique être à la recherche d’un repreneur afin de solutionner son manque de "liquidités pour financer la croissance de l’entreprise". Selon le syndicat FO, cette mise en redressement judiciaire s’expliquerait par le fait que le groupe allemand Papstar (dont la filiale française se trouve à Lognes en Seine-et-Marne) aurait souhaité racheter l’entreprise nordiste, mais sans supporter le passif. Le problème, explique ce syndicat, est qu’aujourd’hui ce repreneur potentiel ne se manifeste plus. La décision du tribunal de commerce est programmée pour le 22 juin.

En janvier 2015, l’entreprise avançait ses objectifs de croissance : la perspective de produire 550 millions d’assiettes jetables éco-produites en 2017, contre 120 millions en 2013, son implication dans un programme de recherche appliquée porté par le pôle de compétitivité Makitem (dédié aux matériaux et à la chimie verte) ou encore la conquête de marchés en Finlande, Suède et Norvège.

De Roubaix à Phalempin

Créée en 1900 à Roubaix (Nord) par la famille Fourlégnie, la société s’est développée dans l’impression, puis la transformation de papier, de carton puis de plastique. Installée à Villeneuve-d’Ascq (Nord) en 1971, elle s’est orientée dans la fabrication de vaisselle à usage unique. En 2004, la société familiale ne parvient pas à faire face à la concurrence des pays à bas coûts. Conséquence : un plan social entraine la suppression de 94 emplois sur les 231 du site.

L’année suivante, en 2005, la famille Fourlegnie cède l’activité à un groupe d’investisseurs (Green Recovery) qui supprime de nouveau 31 emplois et rebaptise la société Tifany Industries. En 2007, son dirigeant Laurent Bouin reprend l’entreprise accompagné par le fonds Windhurst Participations.

En 2012, l’entreprise, à la recherche d’un site plus approprié, s’installe dans de nouveaux locaux de 10 000 mètres carrés à Phalempin, près de Lille, après avoir réalisé un investissement de 3 millions d’euros, et annonce sa volonté de renforcer ses activités à l’export. Utilisant le carton ou le papier pour la fabrication de ses produits (serviettes, nappes, gobelets, et assiettes), Tifany a été épargnée par la nouvelle loi sur la transition énergétique, qui prévoit d’interdire la vaisselle jetable en 2020.

En 2013, Benjamin Debris et Cédric Auplat, respectivement président et directeur général de Tifany Industries, rachètent Tifany au groupe Windhurst.

A fin 2013, la société Tifany Industries a affiché un chiffre d’affaires de 11,48 millions d’euros (en baisse de 7,3 % par rapport à 2012), un résultat déficitaire de 0,5 million d’euros et un passif de 6,9 millions d’euros (dont 6,4 millions d’euros de dettes).

Francis Dudzinski

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus