Thyssenkrupp va rechercher des partenaires pour son acier

Partager
Thyssenkrupp va rechercher des partenaires pour son acier
Thyssenkrupp va se mettre à la recherche de partenaires pour ses activités sidérurgiques après avoir renoncé à une fusion dans ce secteur avec l'indien Tata Steel, a déclaré à la presse dimanche son président du directoire. /Photo d'archives/REUTERS/Thilo Schmuelgen

FRANCFORT (Reuters) - Thyssenkrupp va se mettre à la recherche de partenaires pour ses activités sidérurgiques après avoir renoncé à une fusion dans ce secteur avec l'indien Tata Steel, a déclaré à la presse dimanche son président du directoire.

"Bien sûr, dans l'acier, nous cherchons d'autres possibilités de consolidation", dit Guido Kerkhoff dans le cadre d'un entretien dans l'édition en ligne du quotidien économique Handelsblatt. "Mais au regard de la position actuelle de la Commission européenne, je ne vois pas de possibilité en vue de fusions plus importantes. En conséquence, nous resterons l'actionnaire majoritaire."

Le conglomérat allemand a abandonné vendredi le projet de fusion de ses actifs sidérurgiques en Europe avec ceux de Tata Steel, qui était dans les tuyaux depuis trois ans, les deux groupes expliquant qu'ils n'étaient pas disposés à offrir de nouvelles concessions pour satisfaire la Commission européenne.

En même que ce projet de fusion, Thyssenkrupp a également annoncé vendredi renoncer à se scinder en deux entités cotées, l'une concentrée sur les biens d'équipement et l'autre reprenant le reste des actifs du groupe. A la place, Thyssenkrupp a fait état d'un nouveau projet de réorganisation et l'introduction en Bourse de sa division dédiée aux ascenseurs, son activité la plus rentable. Ces éléments avaient fait bondir le titre Thyssenkrupp de plus de 20% vendredi. Dans des échanges d'avant-Bourse, il est en baisse de 1,6%.

Dans le cadre de sa nouvelle organisation, le groupe va supprimer 6.000 postes, soit 4% de ses effectifs, dont un tiers dans sa division acier. Le conglomérat allemand est depuis plusieurs années sous la pression des investisseurs qui lui réclament d'améliorer ses performances en simplifiant sa structure.

Thyssenkrupp, qui a annoncé anticiper un cash-flow négatif sur l'exercice en cours, cherche un soutien financier avec l'IPO de sa division ascenseurs. "Nous allons nous attaquer à cela le plus rapidement possible et voir ensuite quel est le bon moment", a déclaré Guido Kerkhoff au Handelsblatt. Prié de dire si le groupe pourrait verser un dividende spécial aux actionnaires à la suite de l'IPO de la division ascenseurs, il a répondu: "Nous souhaitons renforcer le bilan de Thyssenkrupp afin de disposer d'une plus grande marge de manoeuvre pour la restructuration. C'est une priorité absolue".

Les investisseurs activistes pressent Thyssenkrupp de s'atteler à l'introduction en Bourse de sa filiale dédiée aux ascenseurs, évaluée à 14 milliards d'euros, soit deux fois la valeur boursière du groupe.

(Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Qualité /Navigabilité F/H

Safran - 09/11/2022 - CDI - Niort

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - OCAPIAT

Fourniture de signalétique et publicité sur lieu de vente

DATE DE REPONSE 16/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS