Thyssenkrupp réorganise son pôle industriel en difficulté

par Christoph Steitz
Partager
Thyssenkrupp réorganise son pôle industriel en difficulté
Thyssenkrupp a annoncé vendredi qu'il allait séparer ses activités de chantiers navals du reste de sa division de solutions industrielles, qui se concentrera sur la construction et la maintenance des usines. /Photo d'archives/REUTERS/Thilo Schmuelgen

FRANCFORT (Reuters) - Thyssenkrupp a annoncé vendredi qu'il allait séparer ses activités de chantiers navals du reste de sa division de solutions industrielles, qui se concentrera uniquement sur la construction et la maintenance des usines.

Cette scission pourrait être le prélude à une restructuration plus vaste de cette division d'ingénierie à destination des sites industriels, confrontée à des difficultés.

Elle pourrait aussi décider de l'avenir de Guido Kerkhoff. Ce dernier a été nommé président du directoire par intérim après la démission en juillet de Heinrich Hiesinger.

Arrivé en 2011 chez Thyssenkrupp, Guido Kerkhoff est vu par certains investisseurs comme un représentant de la vieille garde qui n'est pas parvenue à réorganiser avec suffisamment d'énergie le conglomérat allemand.

Thyssenkrupp traverse une zone de turbulences avec les départs coup sur coup en juillet de son président du directoire et du président de son conseil de surveillance. Tous deux se sont plaints du manque de soutien des principaux investisseurs du groupe face aux critiques des fonds activistes Cevian et Elliott qui réclament une réorganisation en profondeur de Thyssenkrupp, voire son démantèlement.

Des sources ont déclaré cette semaine à Reuters que la confirmation de Guido Kerkhoff à la présidence du directoire pourrait dépendre du succès de la restructuration de la division de solutions industrielles.

Cette division a émis un avertissement sur résultat en juillet, en raison de dépassements de coûts sur des projets en Turquie, en Arabie saoudite et en Australie, s'ajoutant ainsi à la liste des problèmes auxquels Thyssenkrupp doit faire face. Dans le cadre de cette réorganisation, l'unité maritime, qui construit des navires et des sous-marins, sera séparée de la division solutions industrielles et rattachée directement au groupe à compter du 1er octobre. "Nous avons maintenant pris les mesures nécessaires pour permettre aux solutions industrielles de se concentrer entièrement sur la construction d'usines", a déclaré Guido Kerkhoff dans un communiqué.

UN PREMIER PAS VERS UNE CESSION?

Marcel Fasswald va prendre la tête de la division de solutions industrielles en remplacement de Peter Feldhaus.

Oliver Tietze rejoindra le conseil d'administration de la division en tant que directeur financier. Peter Feldhaus quittera le groupe, tout comme Stefan Gesing, actuel directeur financier. "Marcel Fasswald, avec sa grande expérience et son expertise dans la construction d'usine, a clairement pour mission de s'assurer que la division solutions industrielles réalise le redressement dont elle a tant besoin", a déclaré Guido Kerkhoff. Jadis contributrice régulière aux bénéfices, la division solutions industrielles a accusé des pertes ces deux dernières années. Sa perte sur neuf mois sur l'exercice en cours s'est élevée à 224 millions d'euros alors que sur l'exercice 2015/2016 la division avait représenté un quart des bénéfices du groupe. Thyssenkrupp a déjà supprimé 2.000 emplois, soit environ 10% de ses effectifs, dans l'espoir d'améliorer son bénéfice d'exploitation de 200 millions d'euros par an. Scinder l'unité maritime de la division pourrait alimenter les espoirs d'une vente ou d'une cession. Rheinmetall et le constructeur naval français Naval Group ont été considérés par le passé comme des acquéreurs potentiels, selon des sources.

Le titre Thyssenkrupp est inchangé à 18,93 euros en milieu de séance en Bourse de Francfort, dont l'indice de référence Dax progresse de 0,28% au même moment.

(Bertrand Boucey et Claude Chendjou pour le service français)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Qualité /Navigabilité F/H

Safran - 09/11/2022 - CDI - Niort

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

90 - BELFORT

Réfection des halls 19 rue Lumière

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS