ThyssenKrupp cède ses chantiers navals allemands à Abu Dhabi Mar

, ,

Publié le

ThyssenKrupp cède ses chantiers navals allemands à Abu Dhabi Mar © ThyssenKrupp

La construction navale civile de ThyssenKrupp aux mains d’Abu Dhabi. Le sidérurgiste allemand vend ses chantiers navals allemands Blohm+Voss Shipyards (yachts) et l’ex HDW Gaarden (porte-conteneurs) à la holding Abu Dhabi Mar. Les deux groupes estiment que l’opération devrait être bouclée fin juin, après obtention du feu vert de Berlin et des autorités de la concurrence. Le montant de la transaction n’a pas été révélé.

Abu Dhabi Mar, qui détient plusieurs sites de construction navale dans le monde (2 000 salariés, 1 milliard d’euros au carnet de commandes), va s’emparer des chantiers Blohm+Voss de Hambourg et des activités civiles de l’ex HDW Gaarden à Kiel (180 salariés). La holding des Emirats prendra également une participation de 80 % dans Blohm+Voss Repair (réparation), 80 % aussi dans Blohm+Voss Industries (maintenance), tous deux à Hambourg, où ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS) emploie au total 1 700 personnes dans le civil. Dans la construction navale militaire, les deux groupes vont fonder une coentreprise à parité.

Concernant Hellenic Shipyards (1 400 personnes), les discussions se poursuivent entre les deux parties. Le 1er mars, Athènes avait annoncé qu’Abu Dhabi Mar rachèterait à ThyssenKrupp 75,1 % des chantiers grecs lourdement endettés. Le conglomérat allemand conservant le solde du capital de l’ancienne entreprise publique qu’il avait acquis en 2005 pour 1 euro symbolique.
 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte