Thomson Reuters s'apprête à nommer DG l'ex-président de Nielsen

(Reuters) - Thomson Reuters devrait annoncer la semaine prochaine le départ de son directeur général Jim Smith et son remplacement par l'ancien président du fonds d'investissement américain Nielsen Holdings Steve Hasker, selon des sources proches du dossier.
Partager
Thomson Reuters s'apprête à nommer DG l'ex-président de Nielsen
Thomson Reuters devrait annoncer la semaine prochaine le départ de son directeur général Jim Smith (photo) et son remplacement par l'ancien président du fonds d'investissement américain Nielsen Holdings Steve Hasker, selon des sources proches du dossier /Photo d'archives/REUTERS/Mark Blinch

La nomination de Steve Hasker, conseiller de la société de capital investissement TPG Capital et ex-consultant média chez McKinsey & Co, pourrait être annoncée dès mardi, lors de la publication des résultats trimestriels du groupe basé à Toronto, a précisé l'une de ces sources.

Deux sources ont prévenu que cette nomination n'étant pas encore finalisée, l'annonce pourrait être légèrement retardée.

Steve Hasker n'a pas répondu aux sollicitations de Reuters. Jim Smith, en poste depuis 2012, n'était quant à lui pas joignable dans l'immédiat.

Dans un communiqué, Thomson Reuters a fait savoir qu'aucune décision n'avait été prise à ce stade par le conseil d'administration et que l'entreprise ferait un point lors de l'annonce de ses résultats du quatrième trimestre.

Selon deux sources proches du dossier, le conseil d'administration du groupe de médias et services américano-canadien, auquel appartient l'agence de presse Reuters News, souhaite recruter un candidat à même de définir une stratégie de croissance à long terme pour l'entreprise.

Ces dernières années, Thomson Reuters a réduit ses coûts, procédé à des suppressions d'emplois et abandonné certains services jugés moins rentables pour faire face aux économies réalisées par les entreprises du secteur financier qui représentent une part importante de ses clients.

En 2018, le groupe a cédé une participation majoritaire de 55% à Blackstone dans sa division de données et terminaux financiers, alors valorisée à 20 milliards de dollars. Le cours de l'action de Thomson Reuters a plus que doublé depuis.

Blackstone a ensuite conclu un accord pour vendre cette division rebaptisée Refinitiv, qui était la plus importante de Thomson Reuters, à London Stock Exchange, l'opérateur de la Bourse de Londres.

(Jessica Di Napoli, Kenneth Li et Joshua Franklin, version française par le bureau de Paris)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS