Thierry Peugeot quitte le conseil de surveillance de PSA

La famille Peugeot a décidé de ne plus être représentée par Thierry Peugeot au conseil de surveillance de PSA en raison de son opposition à la stratégie qui a conduit à la montée du chinois Dongfeng au capital du groupe automobile français.

 

Partager
Thierry Peugeot quitte le conseil de surveillance de PSA

Après des mois de dissensions, Thierry Peugeot se fait débarquer de PSA Peugeot Citroën.

Le 3 juillet, dans un communiqué, le groupe automobile français a annoncé le départ du président du conseil de surveillance depuis 2002. Il est remplacé dès à présent par une de ses soeurs, Marie-Hélène Roncoroni.

"C'est la conséquence des prises de position de Thierry Peugeot contre la stratégie adoptée, alors qu'elle a été validée par l'ensemble des actionnaires. Au-delà des questions de personne, l'important, c'est que les trois branches de la famille restent représentées", a déclaré à Reuters une source proche de la famille.

Le conseil de surveillance a par ailleurs annoncé que Frédéric Banzet sera proposé pour remplacer Jean-Philippe Peugeot comme censeur.

Dans le cadre de l'augmentation de capital de trois milliards d'euros lancée fin avril, la famille fondatrice a céder la présidence du conseil de surveillance à Louis Gallois. Elle n'est plus aujourd'hui le principal actionnaire du groupe mais se retrouve à parité avec Dongfeng et l'Etat français, chacun ayant 14,1% du capital.

Dans une interview publié à la mi mai, Robert Peugeot, le président de la holding familiale, avait déclaré que la famille Peugeot entendait rester durablement au capital du constructeur automobile français.

(avec Reuters)

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS